Les pavillons de l’Europe, situés dans l’îlot Saint-Maurice à Euralille, regroupent quinze maisons de ville mitoyennes sur un rang placé en front à rue d’une voie de desserte. Celles-ci, étroites et hautes, font référence à la typologie de l’habitat du nord, particulièrement aux maisons du quartier Saint-Maurice, dont il reste encore quelques traces non loin de là. Au rez-de-chaussée, les maisons de trois ou quatre niveaux, orientées est-ouest, présentent, sur la rue, les portes d’entrée et de garage, et à l’arrière, de petits jardins privatifs. C’est à l’étage que sont répartis les lieux de vie du logement. Au deuxième niveau, le séjour s’ouvre sur le jardin par une large baie. Certains logements abritent des terrasses au dernier niveau, protégées par l’élévation des murs refends. Si le rang semble assez homogène par l’assemblage de modules similaires en béton, chaque maison, présente cependant sur la rue une façade personnalisée, non seulement par la forme et la composition de ses ouvertures, mais aussi par le revêtement d’une partie avec un matériau particulier (bois, tôle zinc, enduit…). Cette homogénéité du rang est davantage respectée à l’arrière par l’association régulière d’ouvertures identiques à chaque niveau. Les couleurs elles aussi, appliquées ponctuellement en partie haute de ces façades, accentuent la lisibilité du rang. Les maisons situées aux angles sont particulières par la situation de leur entrée sur le pignon. © Mélanie Viaene Projet présenté lors de l’exposition Habitat contemporain en pays lillois à la Maison de l’Architecture et de la Ville

Programme

15 maisons de ville

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2005
Coûts
non communiqué
Crédit photos
Jacques Cardon architectes
Réalisation mise à jour
septembre 2022