Le projet se situe dans la ZAC Saint-Maurice, dans un secteur peu dense dont la vocation urbaine est d’établir une liaison entre Euralille et le tissu urbain du faubourg de Roubaix. Les architectes ont mis à profit ce contexte particulier pour proposer un bâtiment qui se conjugue sur plusieurs échelles/ la”tourelle”(7 étage, sur rue), la “maisonnée” (4 étages, côté est) retrouve l’échelle du bâti continu les immeubles collectifs du XIXème siècle, et un petit volume qui rappelle les maisons particulières. L’écriture architecturale se veut résolument contemporaine par, entre autres, l’usage de persiennes coulissantes en aluminium “brise soleil” sur les logias sud, de toitures terrrasses accessibles, en accord, avec les futures constructions avoisinantes et le cahier des charges de la ZAC. Toutefois, l’usage de la brique en façade,les proportions des volumes et le dessin des percements verticaux, répondent au caractère particulier des lieux. Le programme prévoyant la création de petits logements à l’exception de du dernier étage, Les habitations sont agencées de telle sorte qu’elles bénéficient toutes de deux orientations.La césure permet d’éclairer les parties communes :l’escalier par une fente de pavés de verre ainsi que le palier qui enjambe la brèche sous forme de passerelle vitrée. Afin de favoriser la convivialité, la grande terrasse du 5ème est commune à l’ensemble des habitants qui pourront se l’approprier. Le hall, traversant entre la rue et la cour haute présente une double hauteur et est couvert par une verrière. © Mélanie Viaene Projet présenté lors de l’exposition Habitat contemporain en pays lillois à la Maison de l’Architecture et de la Ville

Programme

35 logements

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2003
Coûts
2 200 000 € HT
Crédit photos
Atelier Catherine Furet
Réalisation mise à jour
septembre 2022
debug, no arrray