Ligue de football de Basse-Normandie

rue de Brocéliande, 14000 Caen

Le projet est inséré dans un environnement bâti très distendu et s’inscrit dans un projet d’aménagement global d’un îlot qui accueillera à terme, un bâtiment tertiaire et de l’habitat collectif. Sur une parcelle de 5 309 m² , l’opération a pour objet la réalisation d’un bâtiment à usage de bureaux en R+1 de 1 012 m² , avec 25 parkings extérieurs. Le bâtiment est implanté perpendiculairement à la future voie primaire au Nord reliant la rue de Brocéliande et la coulée verte. Les accès au bâtiment et ses parkings se font depuis cette voie. Les aires de stationnement extérieures seront accompagnées d’un dispositif paysagé permettant une réelle mise en valeur. Cette implantation permet une ouverture du rez-de-chaussée sur une vaste esplanade plantée. A l’étage, un décollement de la façade offre une salle de réunion ouverte sur le paysage extérieur. L’écriture architecturale de ce projet se veut simple, qualitative et homogène. Les programmes se trouvent réunis dans un même volume architecturé qui permet d’unifier les fonctions. L’ensemble des façades du bâtiment reçoit un même traitement donnant une homogénéité au bâti et rythmant les ouvertures du bâtiment sur les espaces paysagers. Elles sont traitées en double peau, revêtues de lames bois garantissant un confort d’usage pour les utilisateurs (ensoleillement, lumière naturelle, occultation…). Le projet est partie intégrante d’un îlot. Il s’implante en limite Nord de l’îlot considéré de façon à créer une façade urbaine en limite de la voie structurante. La façade principale du bâtiment, orientée nord-est, s’ouvre sur la coulée verte. Les stationnements se situent à l’ouest et au sud du bâtiment. Ils sont accessibles par une voie de desserte interne à la parcelle. De manière générale, le projet s’insère dans le cadre à la fois paysager et urbain. Des articulations et des pénétrations de la coulée verte seront développées depuis le coeur d’îlot. Les limites avec les principales voies d’accès au bâtiment, au nord, seront traitées par une bande végétale en massif bas afin de préserver la bonne visibilité du bâtiment ainsi qu’une façade urbaine. Cette bande végétale se retourne devant le bâtiment en partie ouest afin de marquer l’entrée du bâtiment. En complément de ces aménagements paysagers, un parvis minéral permet l’accès à l’entrée du bâtiment depuis la future voie primaire ainsi que l’accès aux stationnements. Des espaces libres végétaux et des bosquets d’arbres ponctuent les stationnements de manière aléatoire. Les limites Est seront traitées de manière à créer des continuités et une transition progressive de la coulée verte au bâtiment. Les limites avec les cheminements publics doux de la coulée verte (au nord et à l’est) sont ainsi constitués de massifs paysagés bas. Les façades quant à elles sont traitées comme une double peau revêtue de lames bois horizontales (panneaux composés de lames de bois horizontales et de traverses verticales). L’écartement des lames bois varie en fonction des espaces intérieurs. Quelques panneaux de couleurs situés en arrière plan par rapport aux lames bois apportent de subtiles variations aux façades. L’ensemble des espaces libres : cheminements piétons, parvis, voies d’accès au stationnement seront conçus de telle sorte à assurer l’accès du site à tout type de public et notamment aux personnes à mobilité réduite. (commentaire Normandie Aménagement)

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2012
Surface(s)
1 012 m² SHON
Coûts
Non communiqué
Crédit photos
CAUE du Calvados
Contact
CAUE14
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022