Le secteur du Bas-Chantenay, ancienne zone de chantiers et d’entreprises liées à la présence du fleuve, connaît aujourd’hui une vraie mutation urbaine, mais conserve les traces les plus intéressantes de son passé industriel. L’attrait du site amène certains maîtres d’ouvrage à oser des reconversions très lourdes, et à ainsi démontrer que le patrimoine peut être porteur d’avenir.

« Le LAB (Little Atlantique Brewery) s’est installé dans une ancienne huilerie de 1856. Sa réhabilitation abrite à présent une halle de brassage de bières, un pub, et une salle événementielle.
Le bâtiment d’origine disposant de peu d’ouvertures, est prolongé face à la Loire par une extension en charpente bois visible et des façades intégralement vitrées. Une porte coulissante monumentale permet d’ouvrir la moitié de la façade pour amplifier le panorama.
En parallèle du « bâtiment patrimonial », la reconstruction d’une halle adjacente permet à la fois de regrouper tous les équipements techniques indispensables au fonctionnement du bâtiment, et également de dévoiler l’intégralité des opérations dans la chaîne de production brassicole.
L’organisation des espaces exploite la composition originelle des bâtiments, en combinant des matériaux simples et bruts (bois massif, béton, acier et verre) afin de « conjuguer » les différentes époques dans un respect de l’esprit des lieux.
La conservation des ouvrages existants et sains a constitué un préalable à toute autre approche environnementale. Les poutres bois en pichepin, originaires des États-Unis, ont été conservées en place, ainsi que les solives et les planchers sains. Les murs en pierre et les encadrements de baies en brique ont été conservés. Le bois de Douglas (d’origine française) a été le matériau privilégié pour la reconstruction des ouvrages et le confortement des existants. La volonté d’avoir un bâtiment frugal, en minimisant le second-œuvre, participe également à une approche environnementale économe en matériaux. »
En complément du travail de l’architecte, cinq bars sculpturaux et des dessertes ont été conçus et réalisés par les designers-constructeurs du collectif MONsTR.
(Texte : Christophe Theilmann, architecte)

 

Approche environnementale :
  • Conservation des ouvrages existants et sains : poutres bois en pichepin, solives et planchers sains, murs en pierre, encadrements de baies en brique.
  • Bois de Douglas (origine France) privilégié pour la reconstruction des ouvrages et le confortement des existants.
  • Bâtiment frugal, économe en matériaux, minimisant le second œuvre.
Financement :
  • Privé par emprunt bancaire
Mobilier :
  • Collectif MONsTR
Programme

Réhabilitation et extension d’une ancienne huilerie en micro brasserie, pub, restaurant et espace évènementiel

Année de réalisation
2019
Surface(s)
1 549 m² SDP
Coûts
Travaux bâtiment et aménagement terrasses extérieures : 2 954 000 € HT
Crédit photos
David GALLARD | Christophe THEILMANN
Distinction(s)
Lauréat du prix Loire-Atlantique Développement à Aperçus 2021, Prix départemental d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique organisé par le CAUE de Loire-Atlantique
Réalisation mise à jour
février 2023
debug, no arrray