Le contexte des logements

Le terrain se situe au nord-ouest de la commune sur des coteaux en forte pente, à proximité de la forêt domaniale de Marly. Le site composé d’anciennes parcelles maraîchères en lanière était en friche. Le paysage proche, composé de maisons entourées de jardins, est très végétalisé.

Le projet

Cet ensemble a été conçu par l’équipe de maîtrise d’œuvre afin de permettre l’échange, l’animation et le rapprochement des habitants.

Vingt logements intermédiaires locatifs sociaux sont répartis en cinq petits bâtiments de quatre logements chacun dans un jardin planté. Les cinq volumes sont implantés en peigne parallèlement à la pente qui descend vers le sud. Dans chacun des cinq volumes, deux logements en rez-de-chaussée et deux à l’étage sont traversants, un soubassement accueille les logements en rez-de-chaussée, surmonté d’un étage en débord avec un toit à deux pans.

Diversité typologique et mixité sociale

L’opération se partage en 7 T1, 11 T3, 2 T4, répartis indifféremment au rez-de-chaussée et à l’étage. Afin d’assurer une certaine mixité de bénéficiaires, les logements sont financés en PLUS (Prêt Locatif à Usage Social), PLAI (Prêt Locatif Aidé d’Intégration) et PLS (Prêt Locatif Social).

Les développements extérieurs

Chaque logement s’ouvre sur un espace extérieur : au rez-de-chaussée des petits jardins, et à l’étage des terrasses installées dans les avancées en débord. La pente et l’implantation étagée du projet permettent de limiter les vis-à-vis et offrent de belles vues.

Une pergola en bois qui abrite les poubelles et deux stationnements prolonge chacune des maisonnées de manière harmonieuse. Le reste des stationnements est astucieusement semi-enterré sous le volume des logements en haut de la parcelle.

Aménagements extérieurs

L’ensemble des espaces libres est traité en espaces verts de pleine terre, à l’exception des voies carrossables et des cheminements piétons. Les espaces extérieurs sont répartis entre jardins individuels et espaces verts collectifs, plantés de 21 arbres de hautes tiges et d’espèces végétales diversifiées. Toutes les clôtures de l’opération sont doublées de haies végétalisées ainsi que celles qui existaient en limite de terrain au nord et à l’est.

Les matériaux

Afin de distinguer les habitations, les architectes ont décidé de faire varier les matériaux et les couleurs. Les soubassements sont recouverts de bardage bois, les volumes qui les surmontent en bac acier qui se poursuit en toiture, et l’intérieur des “maisons à deux pans” est enduit aléatoirement de couleur verte ou blanche.

Labellisations

Les logements respectent la RT 2012 et sont certifiés Habitat & Environnement profil A de l’organisme certificateur CERQUAL.

 

Le CAUE a participé au jury de concours organisé par le bailleur et apprécie particulièrement la densité mesurée de l’opération ainsi que l’organisation du bâti dans la pente ménageant de belles vues sur le paysage. Un bel exemple de logements dits “intermédiaires”, alternative à la maison individuelle.

Programme

Construction de 20 Logements intermédiaires locatifs sociaux (répartition : 7 T1, 11 T3, 2 T4) et 22 places de parking.

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2018
Surface(s)
1 325 m² (SP)
Coûts
2 900 000 € HT
Crédit photos
Bruno Palisson
Liens page web
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022