Lucie-Aubrac – 13 logements - Saint-Herblain

44800 Saint-Herblain

Projet sélectionné dans le cadre d’Aperçus 2017 – Prix départemental d’architecture et d’aménagement de Loire-Atlantique du CAUE de Loire-Atlantique

La préfabrication, dans le domaine du logement social, est une histoire ancienne, qu’illustrent par exemple les maisons en bois conçues par l’entreprise Bessonneau dans les années 20 pour les ouvriers de Couëron ou des Batignolles à Nantes. Mais les avatars de l’industrialisation du bâtiment ne furent pas synonymes de qualité pour le logement social des années 60.

Le nouvel essor de la construction en bois redonne une actualité à cette pratique de la fabrication en atelier de tout ou partie de logements, pour des raisons d’économie comme de gain de temps de chantier et d’une plus grande attention portée à l’isolation ou à l’étanchéité à l’air des logements. Le bailleur social Habitat 44 a ainsi contractualisé un accord-cadre de conception-réalisation incluant l’entreprise de construction bois CMB et l’agence d’architecture Tetrarc.

Le principe, ici, n’est pas de créer des modèles architecturaux répétitives, mais de réaliser des modules dont l’implantation, l’assemblage et les finitions permettront de concevoir des ensembles différents les uns des autres, et adaptés à leur contexte.

L’opération Lucie-Aubrac, malgré la modestie d’un programme de 13 logements, permet de mesurer la richesse des combinaisons architecturales possibles. Deux plots en R+2 et R+3, aux implantations décalées, se différencient selon que leur rez-de-chaussée est un appartement avec jardin, un parking ouvert ou un abri à vélos poursuivi par des rangements fermés. Les volumes sont prolongés par de généreuses loggias au sud, et par les cages d’escalier au nord. Ces extensions, vêtues de tasseaux de bois ou de métal perforé, allègent les volumétries générales.

Deux maisons individuelles en duplex complètent un ensemble élégamment habillé de revêtements de bois et de métal perforé ou ondulé, dont le caractère « modulaire » passe donc totalement inaperçu.

(texte : CAUE de Loire-Atlantique)

 

En plein cœur du lotissement Allende aménagé par Loire-Océan Développement, 13 logements locatifs, collectifs et individuels, écologiques et innovants, pré-industrialisés en usine et assemblés sur place allient qualité esthétique, qualité d’usage, et performance énergétique.

Le projet met en œuvre des solutions constructives innovantes dès la conception. Il recourt à l’industrialisation du process de fabrication plutôt qu’à l’industrialisation de la construction, avec une production en série : plutôt que de travailler à partir de modèles types, répétitifs et sans lien avec le contexte, la démarche consiste à intégrer dès la conception, les optimums des ensembles tridimensionnels à structure bois sans figer de dimensions obligatoires. Ainsi, il n’aura fallu que huit mois pour construire ces logements écologiques, grâce à leur fabrication en modules à ossature bois, préfabriqués en atelier puis assemblés sur place. Dans le même temps, les travaux de fondation étaient réalisés.

Approche environnementale :

  • RT 2012 Cep moyen= 48 kWh ep/m2. an
  • Chantier à faible nuisance
  • L’industrialisation du process, la fabrication du logement dans un autre lieu que le chantier, le recours à des procédés et matériels industrialisés, nous permettent de réduire les temps de chantier de façon très importante.

Financement :

  • Fonds propres Habitat 44 : 449 621 €
  • Emprunts Caisse des Dépôts (CDC) : 968 834 €
  • Subventions : 68 300 €, dont 10 800 € de l’Etat, 42 500 € du Département de Loire-Atlantique et 15 000 € de Nantes Métropole
  • Subventions exceptionnelles pour la reconstitution de logements déconstruits dans le cadre de l’opération de renouvellement urbain à Bellevue-Les Richollets : 87 750 de Nantes Métropole et 254 825 € de l’Etat-Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU)
  • Prêt SOLENDI (Action logement) de 20 000 €

Bureaux d’étude : HAYS (BET fluides), A3GI VRD, INDDIGO (BET développement durable), CMB, A3GI, BAG INGENIEURS CONSEILS, APAVE, QUALICONSULT

Programme

13 logements locatifs : 2 pavillons individuels (T4 de 90 m2 en duplex) construits en éléments 2D, 2 immeubles de logements collectifs en R+2 et R+3 (du T2 au T4) en modules 3D

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

863 m2 (SHAB) / 2 pavillons individuels T4 d'une surface habitable de 90 m2 construits en éléments 2D (murs) / 2 immeubles de logements collectifs en R+2 et R+3, dont 5 T2 d'une surface habitable de 52 m2, 3 T3 d'une surface habitable de 67 m2 et 3 T4 d'une surface habitable de 80 m2, en modules à 3D (murs, planchers, plafonds)

Coûts

Total (charge foncière, travaux bâtiment, honoraires et frais divers inclus) : 1 847 300 € TTC - dont Travaux hors VRD : 1 203 215 € (1 394 €/m2 SHAB), VRD : 103 180€

Documents

Crédit photos

Patrick MIARA et Stéphane CHALMEAU

Date de mise à jour

17/01/2022