Lycée Sainte-Marie, restructuration et extension de l’internat - Lons-le-Saunier

84 rue Saint-Désiré, 39000 Lons-le-Saunier

Le projet a pour origine les contraintes réglementaires et de sécurité qui imposaient à l’établissement Ste- Marie de restructurer complètement son internat.
Parmi plusieurs solutions envisagées, celle d’une construction neuve s’est imposée.
Le terrain d’emprise de l’établissement et de ses annexes limitant le nombre d’emplacements appropriés, il a été choisi d’implanter le nouvel internat à l’endroit d’un des bâtiments d’origine dont une partie de celui-ci sera réutilisé.

Le parti pris architectural de ce projet a donc été de se fonder sur ce socle patrimonial de l’établissement pour créer à partir de celui-ci une extension moderne et fonctionnelle.
L’architecture contemporaine du nouvel ensemble exalte les valeurs de l’établissement dont les fondements confessionnels sont signifiés par des éléments architecturaux de la façade principale.
Du point de vue de son intégration dans le site, le nouveau bâtiment de par sa volumétrie et ses matériaux assure une transition architecturale en direction de l’église St-Désiré entre l’architecture industrielle du bâtiment qui le précède et l’architecture traditionnelle qui lui succède.
Une partie du mur qui clôture la parcelle qui contient le terrain d’emprise est conservé pour assurer la continuité de l’alignement de la rue St désiré. Ce mur diminué en hauteur façon muret-bahut pourra être superposé d’une clôture métallique et de deux portails coulissants qui fermeraient les accès de cette cour intérieure.

D’un point de vue technique :
Le bâtiment est composé de 2 ensembles juxtaposés : le bâtiment existant entièrement restructuré et surélevé d’un étage construit en ossature bois et une extension côté Ouest réalisé en technique mixte bois-béton-ossature et planchers porteurs BA et façades extérieurs en Murs Ossature Bois-.
La toiture du premier est constituée d’une couverture zinc à pentes orientées et le deuxième est couvert d’une toiture terrasse.
Le choix a été fait pour les façades MOB d’un revêtement extérieur en zinc pour la noblesse et la pérennité de ce matériau.
Côté patio une paroi a été habillée en bardage bois qui célèbre ce matériau et met en valeur les courbes de cette façade.
Au niveau des bois d’œuvre le choix a été fait d’imposer des essences locales ou européennes –mélèze d’Autriche, sapin du Jura pour le plafond et une paroi du préau – et de matériaux bio-sourcés pour l’isolation des MOB -principalement constituée de Laine de Bois-.
Les bâtiments bénéficient d’une excellente performance thermique -RT 2012 – et d’un très bon éclairement naturel favorisé par l’agencement et la volumétrie des bâtiments –dont ce patio – qui profite à la plupart des locaux et des circulations.

(Texte Jacques Maillard architecte)

RESSOURCES
Publication « Regards sur l’architecture et l’aménagement en Bourgogne-Franche-Comté », édition 2018 : Catégorie Equipement public : notice p. 127
Lire la publication