La propriété d’origine, ancien presbytère, était disposée en équerre autour d’une cour close. Le pigeonnier carré marquait l’entrée, en saillie du mur et couvert d’une toiture pyramidale. L’ensemble était composé d’un vaste bâtiment d’habitation sur 2 niveaux et de nombreuses dépendances (grange, pigeonnier, forge, caveau…) prenant place dans un bâtiment dont l’extrémité en légère saillie, pouvait être une ancienne maison forte.
Le pigeonnier et la maison forte ont sans doute été construits entre le XIIe et le XVe siècle.
Ce bâtiment, très important historiquement et stratégiquement pour la commune, était dans un état d’abandon manifeste. La commune, ne pouvant supporter la totalité des frais de réhabilitation, a lancé divers partenariats dont une souscription auprès des particuliers et des entreprises via la Fondation du Patrimoine.
La mairie prend place entre le bâtiment de logement et le pigeonnier. Ce lieu, purgé d’annexes inesthétiques, a permis de retravailler une façade très vitrée apportant de la lumière à l’intérieur du bâtiment ancien. Elle est composée, au rez-de-chaussée, d’un accueil secrétariat, d’une salle de réunion, d’un bureau pour le maire et ses adjoints et de sanitaires.
Le caveau, en sous-sol, réhabilité en salle de conseil et associative avec office et sanitaire
Le pigeonnier accueille les informations municipales, touristiques et culturelles.
Le projet de création de la mairie s’est appuyé sur deux éléments essentiels :
• une réhabilitation très respectueuse du bâti ancien (enduits à pierre vue, à la chaux, peu de remaniement d’espace…)
• un travail sur le mobilier dès la conception permet à la fois une cohérence sur l’ensemble du projet, crée un lien fort entre les espaces, les scinder sans les morceler.

Programme

Réhabilitation des annexes de la cure pour délocaliser la mairie

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

181 m2

Coûts

367 420 € HT

Documents

Crédit photos

CAUE 71

Date de mise à jour

06/08/2021