Architecture du XXe de la Côte d’Or

Maison, vers 1964 et vers 1971.
Construite en deux temps, la maison affiche une relative homogénéité. Son architecture caractéristique des années 1960 révèle une conception globale du projet. Une distribution ordinaire (bureau, séjour, cuisine-repas, chambres, salle de bains et WC) contenue dans un volume simple se développe derrière des façades au dessin soigné animées par le jeu des matériaux, la disposition et le format des baies, et le débord du mur-cheminée. Le parti architectural est représentatif de l’époque: polychromie résultant d’un mélange de matériaux (enduits, placages de pierre), toiture invisible (à deux pans inversés sur la partie originelle et plate sur l’extension), et rapport au jardin. L’entrée est mise en scène par le cheminement paysager : témoignant d’une réflexion d’ensemble, la clôture métallique s’ouvre sur une volée de marches courbe qui traverse des plantations. L’extension accueille trois chambres et une salle de bains. Elle reprend la polychromie, les matériaux et l’escalier de l’habitation initiale. On soupçonne à peine un appareillage un peu plus massif, une toiture et des menuiseries de baies différentes (le système des deux battants dissymétriques s’ouvrant l’un vers l’intérieur et l’autre vers l’extérieur est abandonné dans le projet de 1971).

 » Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1893-2007 – Éditions-2008 « 

Types de réalisation

Année de réalisation

Coûts

Non communiqué

Crédit photos

CAUE 71

Date de mise à jour

22/12/2016