Maison de l’Emploi, Lille (59) - Lille

5 Boulevard du Maréchal Vaillant, 59000 Lille

 

 

1. Parti Architectural, Insertion dans le site

Ouvrir l’ancien commissariat sur la ville pour en faire un bâtiment public accueillant, attractif et dynamique, telles sont les principales ambitions du projet en terme d’insertion urbaine.

a. Retournement de situation

La maison de l’emploi crée une dynamique de requalification des espaces publics du quartier. Le commissariat par sa fonction s’était fermé vis-à-vis de l’extérieur et avait anesthésié l’espace public environnant. Sa requalification en maison de l’emploi a été l’occasion de donner une impulsion vers plus de qualité urbaine des espaces publics. Pour ce faire, nous avons opté pour la démolition des annexes arrière du bâtiment existant formant une enceinte impénétrable pour l’œil et ne valorisant pas suffisamment le nouvel équipement. Celui-ci devient en effet visible depuis un cœur d’îlot  devenu pour l’occasion un parc urbain public ou un jardin qualitatif pour les logements environnants. Le rapport s’inverse, le commissariat introverti laisse place à un équipement public ouvert sur le quartier.

 

  b. Un bâtiment bifaces : de la représentation de l’institution sur la rue au jardin en cœur d’ilot

 

A l’avant, la conservation du bâtiment est complète et son image reste intacte. Seule la grande porte du porche sera remplacé par une grille afin de permettre la transparence vers le jardin en cœur d’îlot, mais de limiter l’accès au porche en dehors des horaires de fonctionnement.

Les menuiseries sont en aluminium d’une couleur choisie afin de marier avec la teinte moirée orangé de la brique de façade.(Bleu Gris teinte chaude)

 

A l’arrière la façade revêtue de zinc adopte une image contemporaine, des lignes épurées, qui gomment le chaos de la façade existante tout en répondant aux impératifs de performance thermique. Le zinc  teinte rouge confère un aspect chaleureux et réinvente cette façade auparavant délaissée. Elle siége dans un parc existant réapproprié.

Les menuiseries sont en aluminium à rupture de pont thermique, équipées de stores à l’italienne reprenant la teinte des menuiseries sur leur parement extèrieur.

Le RDC fonctionne comme une liaison spatiale entre la rue et la jardin. On passe au travers  de la façade institutionnelle pour se retrouver dans un parc urbain.

 

 

L’extension est une projection de l’intériorité du RDC ERP vers le jardin. (Continuum spatial)

Elle est largement ouverte afin de projeter vers l’extérieur l’image des activités se déroulant au sein des locaux.

Elle joue le rôle d’une vitrine.

Elle est d’une toiture végétale, afin de présenter une 5ème façade aux habitants des logements voisins et au personnel de la Maison de l’Emploi.

Elle permet à l’extension de se fondre dans le jardin existant.

Les matières utilisées pour orner ses façades reprennent les matières du corps principal du bâtiment :

briques rouges   et menuiseries en aluminium brossé.

L’ossature est réalisée en bois, par panneautages préfabriqués pour les voiles périphériques, fortement isolé en laine de coton,  et une charpente en lamellé collé.

 

 

2. Respect et valorisation du patrimoine

 

En façade avant, l’intervention sur le bâti est minimale. Les menuiseries ont été remplacées et respectent le compartimentage du bâti d’origine, elles seront en Aluminium, à rupture de pont thermique et thermo laquées d’un gris bleuté et chaud, renforçant ainsi  le rapport plein vide et la tracé géométrique de la façade existante.

Aucune ouverture nouvelle n’est créée.

Nous avons supprimés le chien assis rajouté à posteriori et l’avons remplacé par des velux, invisibles depuis le trottoir, afin d’éclairer les locaux en sous pente. La porte donnant sur le porche a été remplacée par une grille reprenant le dessin de la porte originale, afin de créer la transparence vers le jardin en cœur d’ilot.

L’intérieure du porche est bardée dans une teinte claire, lumineuse et dynamique qui signifie l’entrée de l’équipement.

Les seuils en pierre existants sont conservés.

Les stores extérieurs façades avant seront de couleurs des menuiseries sur la rue de façon à s’harmoniser avec la façades. Ils présenteront une face interne blanche.

La façade reste donc sobre. Elle poursuit sa mission de représentation de la chose publique tout en  conservant le visage accueillant, presque chaleureux des demeures nordiques.

Un échantillonnage précis des couleurs a été réalisé sur chantier afin d’en harmoniser l’ensemble.

Façade originale, au jour de la réception du chantier du commissariat ( image d’archive Mairie de Lille)

 

 

Tracé de la Façade existante rénovée : géométrie – équilibre – symétrie

 

Colorimétrie de la Façade rénovée : sobriété institutionnelle mélangé à la chaleur de la construction en brique

En façade arrière, le traitement plus contemporain de la façade permet de redessiner celle-ci.

Nous appliquerons une peau métallique et d’isolant afin de respecter les enjeux énergétiques du projet, notamment la RT 2005, avec un objectif de consommation BBC Rénovation. Objectif atteint puisque la consommation est passée de 475 kW.m²/an à  78 kW.m²/an.

3. Les Espaces extérieurs

Les espaces extérieurs sont essentiellement minéraux, ce qui limitera leur entretien. Les jardins en stabilisé permettent d’allier la perméabilité à l’accessibilité des PMR et ne demande pas d’entretien particulier. Il y a trois espaces extérieurs :

 

La transparence depuis l’entrée personnel jusqu’au cœur d’îlot. Cet espace est entièrement minéral. Un jeu de sol en béton désactivé permet de rattraper le niveau fini intérieur depuis la rue (accès PMR) et redescend vers l’intérieur d’îlot. Il est fermé du cœur d’îlot par une grille en acier thermo laquée foncée.

Le patio organise le service Réussir et amène la lumière naturelle dans la circulation. Espace à l’abri du vent, il pourra être un lieu de détente du personnel.

Le jardin d’angle donne sur le cœur d’îlot et remplace le mur d’enceinte du commissariat.

Les espaces extérieurs seront minéraux.

Une possible relation entre ces espaces et le jardin de cœur d’îlot est annoncée.

 4. Fonctionnalité et gestion des flux

a. Les Accès 

L’accès du public se fait au centre, par la grande porte centrale.

L’accès des PMR et du personnel se fait à partir du porche. Le personnel dispose d’un accès propre avec ascenseur immédiatement à droite en entrant. On accède également par là au local vélos.

Les livraisons se feront par le porche. On pourra utiliser l’ascenseur personnel pour accéder aux étages. Le passage du proche est libre et permet de décharger les livraisons à l’abri des intempéries.

 

b. Répartition fonctionnelle

Au RDC : l’accueil, la cafétéria publique,  la grande salle de réunion s’ouvrant sur le hall, les deux cyber espaces, six box d’accueil les sanitaires publics et la seconde salle de réunion.

Le service Réussir est également implanté au RDC. Sa conception en « boucle » permet d’éviter de finir le service en cul de sac. L’entrée et la sortie du service Réussir sont contrôlées depuis la banque d’accueil située juste en face.

Aux étages, les plateaux de bureaux se divisent en deux moitiés sensiblement égales abritant chacune un service.

Au 1er étage : à gauche le service PPE, à droite la MDE.

Au 2ème étage : à gauche la Mission locale, à droite la MDE.

Au 3ème étage : à gauche le PLIE, à droite la MDE, la cafétéria du personnel et le local CE.

Au 4ème étage : à gauche les bureaux de direction, à droite les locaux du parcours informatique (à proximité ascenseur personnel pour les livraisons.) Ce service est en dehors des flux publics.

Au Sous-sol : le stockages des archives mortes, des fournitures  et du matériel est desservi par l’ascenseur du personnel. Le local vélos et le local déchets seront proche de l’ascenseur

Les différentes salles de réunion sont réparties dans les étages (une par niveau) ainsi que les sanitaires personnels et les espaces de reprographie.

c. Gestion des flux

Tous les flux  entre par le porche.

Deux sas différenciés et identifiés permettent de séparer le flux « personnel » du flux « public »

Le public est accueilli au RDC dans un large Open – Space. (Hall)

On y trouve immédiatement la banque d’accueil, l’escalier public, l’ascenseur public et une zone d’attente équipé d’une cafétéria.

L’accès public dans les étages se trouvant au centre, il divise naturellement les plateaux en deux parties afin d’identifier clairement les différents services.

A chaque entrée de chaque service, un espace d’attente intégré à la circulation permet au public d’attendre un entretien.

L’accès du personnel est contrôlé et indépendant de l’accès public. Les étages peuvent donc fonctionner en dehors des heures d’ouverture au public. L’ascenseur est largement dimensionné afin de minimiser les temps d’attente du personnel pour l’accès aux étages.

Il permettra également aux cyclistes de descendre leurs véhicules dans le local prévu à cet effet au sous-sol.

L’accès livraison se fait également par le porche. La proximité immédiate de l’ascenseur du personnel permet d’effectuer aisément les livraisons dans les étages. La cafétéria publique, la cafétéria du personnel, ainsi que la salle informatique sont à proximité immédiate de cette colonne d’ascenseur.

5. Ambiances intérieures

L’accueil :

Les espaces d’accueil offrent une lisibilité immédiate des différents services de la MDE. On trouve immédiatement la banque d’accueil, l’ascenseur et l’escalier menant aux étages. L’espace en double hauteur du rez-de-chaussée s’ouvre largement sur l’extérieur, baigné de lumière naturelle. La volumétrie généreuse du rez-de-chaussée est retrouvée en supprimant l’entresol. L’espace est divisé par la trame des poteaux et par le jeu de faux plafond alternant les altimétries et les couleurs pour identifier les espaces.

L’espace Réussir :

Il s’enroule autour du patio et forme une boucle offrant une liberté de circulation et évitant les culs-de-sac. Tourné vers le quartier il est aussi à proximité immédiate de l’accueil.

Les Étages :

Ils sont conviviaux et lisibles. On s’y repère facilement par un découpage simple des plateaux (accès central) et un code de couleur par service.

Les circulations chaleureuses bénéficient de lumière naturelle et d’un éclairage artificiel qualitatif.

Le public trouve immédiatement les espaces d’attente à l’entrée de chaque service.

La conception des bureaux,  permet la modularité des espaces dans le temps grâce aux planchers techniques et au système de plafond rayonnant pour le chauffage. L’ensemble des réseaux passera en circulation, facilitant dans l’avenir les modifications de cloisonnement.

6. L’accès des personnes à mobilité réduite

L’ensemble des dispositions réglementaire sera évidemment respecté (cf. notice accessibilité.)

L’accès au bâtiment des personnes à mobilité réduite et de l’ensemble du public et du personnel se fait par le porche. Une rampe à 4% permet de rattraper le niveau fini intérieur.

Les deux ascenseurs permettent l’accès aux étages des PMR qu’ils fassent partie du public ou du personnel.

L’ensemble des circulations est au minimum de 1m50, ce qui facilite la circulation et les manœuvres des fauteuils roulants.

7. Les Surfaces PLU :

 La superficie de la parcelle est de 1039m² suivant plan de géomètre , l’emprise du bâtiment projeté (extension comprise) est de 765 m² ( inférieure à 75% de la parcelle : 779.25m²).

Le local à Vélo, dédié au personnel aura une surface de 27m² et sera situé au sous sol, accessible par l’ascenseur dimensionné en fonction.

La SHON projetée (2650 m²) est inférieure à la SHON existante

Programme

Programme : RDC ERP : Accueil des publics, salles de réunion, bureaux, espaces rencontres – ETAGES code du travail : bureaux + salles de réunions + administrations

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

SHON : 2426 m² (après extension / démolition)

Coûts

Démolition / Désamiantage : 119 000 €HT Extension / Réhabilitation : 3 259 800 €HT

Documents

Crédit photos

Images G.O-Architectes / Charles DELCOURT

Date de mise à jour

23/01/2017