Maison de retraite « Les Sables Roses ». - Decize

rue Virlogeux, 58300 Decize

Parti architectural

Intégration du projet dans le site Le site proposé se caractérise par une ambiance de faubourg plutôt que de cité dense; les constructions avoisinantes ne dépassent pas la hauteur R+1 – R+2.

Compte tenu du remblai demandé, le choix du bâtiment R+1 s’impose et offre plusieurs avantages :

– il s’intègre parfaitement dans le faubourg, – il préserve la silhouette de la colline et arrive en premier plan depuis le pont de l’Aron,

– il facilite, de par son échelle qui se rapproche de l’habitat, l’adaptation psychologique des personnes âgées.

Organisation de l’îlot

Compte tenu des deux parkings existants de part et d’autre de l’îlot et de l’amorce d’une contre allée prévue pour des logements à créer, le projet sépare clairement la circulation des piétons et celle des véhicules. Il sera donc créé un mail piétons reliant les deux parkings d’est en Ouest et traversant une placette. Ce mail dessert ensuite à l’Est le centre de retraite et l’unité pour personnes désorientées, et à l’Ouest les futurs logements et le bâtiment public à créer. Les accès des voitures jusqu’à la maison de retraite et aux futurs logements se feront par la contre allée située au Nord. Des bretelles desserviront le centre psychiatrique et le bâtiment public à créer. Compte tenu du schéma de circulation proposé, cette contre allée facilite les allées et venues entre le centre hospitalier et l’équipement projeté. Les espaces collectifs orientés plein Sud donnent sur le mail piétons et la placette, profitant ainsi au maximum de l’animation extérieure. Des préaux en zone tampon protègent du soleil et permettent une utilisation optimum du restaurant largement vitré sur la ville, ainsi que des terrasses.

Casser l’image de l’institution

Le projet comporte quatre maisons, à l’image du faubourg et propose une échelle d’habitat plutôt que d’institution. Un unité de vie représente une maison. Les deux maisons à l’Est comporteront des unités de vie sur deux niveaux. Les deux maisons de l’Ouest comporteront des unités de vie à l’étage et des équipements communs au rez-de-chaussée. Ces quatre maisons sont reliées par une rue intérieure qui permet de créer deux appartements par maison et par étage. Chaque unité de vie est donc sous divisée en communautés plus petites d’une dizaine de lits chacune, se rapprochant ainsi davantage de la taille d’une famille.

La chambre

Chaque chambre dispose de deux façades, l’une ouvrant sur l’extérieur, l’autre sur la rue intérieure. Les sanitaires sont localisés tantôt côté façade intérieure, tantôt côté façade extérieure, créant ainsi une diversité dans le type de chambres. Un soin particulier a été apporté à l’aménagement intérieur des chambres. Elles disposent toutes d’un coin jour et d’un coin nuit bien distincts. Le coin jour se situe face à la porte et près de la fenêtre. Le coin nuit, un peu en retrait, forme une « niche » entre la salle de bain et le meuble de rangement. Le meuble de rangement, conçu pour permettre une accessibilité optimale des personnes à mobilité réduite, se divise en trois parties : une partie moins profonde pour le rangement du linge, une partie pour la penderie et le rangement des chaussures, et une niche ouverte comprenant une tablette, une petite fenêtre avec store et un éclairage indirect pour la nuit. Cette niche peut servir à l’exposition d’objets affectifs. La partie haute du meuble sera aménagée pour le rangement des valises et colis. Les chambres à deux lits sont positionnées en bout d’unités, de façon à bénéficier d’une double exposition. Chacun des lits dispose ainsi d’une fenêtre sur l’extérieur, d’un meuble de rangement facilement accessible depuis le lit, et d’une petite niche pour l’exposition d’objets affectifs. Les salles de bain regroupent d’une façon ergonomique WC, douche et lavabo sur un minimum d’espace. Des portes pliantes ou coulissantes permettent une large ouverture sur les chambres. Un grand nombre de salles de bain situées en façade disposent d’une fenêtre sur l’extérieur. Les salles de bain des chambres à deux lits sont organisées sur le même principe, mais disposent de deux tiroirs et meubles de rangement distincts.

Parti technique

Les élévations sont en béton armé. Les toitures des pavillons sont réalisées en charpente métallique avec couverture en éternit. Les façades extérieures sont recouvertes d’un enduit gratté. Les menuiseries sont en PVC. Les matériaux utilisés permettent d’apporter un confort thermique et acoustique optimum : vitrages isolants, doublage des murs extérieurs ou au contact de locaux non chauffés, cloisonnements. Ils respectent par ailleurs par leur nature les degrés coupe-feu ou pare flamme exigés par ce type d’établissement. Le chauffage est assuré par un système à eau chaude distribuée depuis une chaufferie alimentée au gaz avec corps de chauffe acier type Finimétal.

(FRANCINE ET RENE IMHOLZ ARCHITECTES ET ASSOCIES)

http://www.imholz.fr/

Programme

Construction d’une maison de retraite médicalisée de 110 lits

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

5 000 m2

Coûts

3 500 000 € (HT)

Crédit photos

CAUE 58; FRANCINE ET RENE IMHOLZ ARCHITECTES ET ASSOCIES

Date de mise à jour

25/11/2016