Maison de vacances. - Saint-andré-en-Morvan

58 Saint-andré-en-Morvan

1 – Paysage et environnement existants

Le terrain est situé sur la commune de Saint-André-en-Morvan, s’inscrivant dans un paysage du Morvan de type « ouvert ». La propriété est constituée d’une pâture située derrière une construction voisine existante. Elle est bordée sur 3 côtés de haies typiques du paysage agricole morvandiau, ponctuées par quelques arbres fruitiers. Le terrain descend en pente douce vers le fond de la parcelle, derrière lequel apparaît le vallon, offrant une belle vue dégagée.

2 – Insertion du projet dans le paysage

La construction est une petite maison de vacances tout en bois (ossature et bardage), implantée contre la limite des 25 m donnée par le certificat d’urbanisme, mais maintenant une vue pour la construction voisine. La maison a le même angle d’orientation que les constructions anciennes existantes. Le pignon est tourné vers la « vue ». Les haies, arbres fruitiers et l’idée de pâture sont conservés. Un fauchage annuel permet l’entretien de la parcelle. La volumétrie de la construction est simple. Sa typologie se rapproche de celle des bâtiments agricoles tels que les abris pour les chevaux. La patine naturelle du bardage en mélèze et le coloris gris de la toiture participent à la sobriété de la construction et à la discrétion de cette intervention dans le paysage.

3 – Le « cabanon »

La construction est composée d’un rez-de-chaussée et d’un étage sous toiture. Le rez-de-chaussée comprend une pièce principale à vivre, dans la philosophie du cabanon : salon avec poêle à bois – table à manger – cuisine ouverte. Toute la pièce est tournée vers le paysage à travers une baie vitrée toute largeur et toute hauteur. Ce volume est prolongé par une terrasse, surmontée d’un auvent pour le soleil et la pluie, cadrant lui-même la vue. Les murs intérieurs sont habillés de simples panneaux de contreplaqué en pin, laissés apparents. Le mobilier fixe de la cuisine (rangements toute hauteur et meuble plan de travail) sont fabriqués également avec le même matériau, tout comme le plancher huilé. De petites fenêtres de chaque côté cadrent le paysage de façon plus serrée, mesurant ainsi la quantité de lumière et de chaleur de la longue paroi sud. La salle de bains et l’entrée peuvent être séparés de la pièce principale par des parois coulissantes. Une petite chambre supplémentaire permet de s’isoler du reste de la maison. L’étage est composé de deux grandes chambres séparées par un dressing, dont la plus grande sert de salle de jeux et de dortoir pour les amis. La seconde est ouverte sur le paysage par le pignon entièrement vitré et une petite terrasse « privative ».

4 – Matériaux Bardage : mélèze traité à l’huile de lin Ossature : pin douglas traité à l’huile de lin Menuiseries extérieures : pin lasuré Isolation thermique : 120 mm de laine de roche + panneau bois intérieur + panneau bois pare-pluie extérieur + lame d’air + bardage. (Bruno Etienne)

Programme

Construction d’une maison de vacances à ossature bois ou « cabanon »

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

77 m2 (SHON)

Coûts

92 700 € (TTC)

Crédit photos

Bruno Etienne

Date de mise à jour

21/10/2019