Maison en paille - Montigny-aux-Amognes

58130 Montigny-aux-Amognes

Le volet paysager

Le projet conserve la volumétrie des toitures existantes à 2 pans en petites tuiles et l’organisation des façades du bâti traditionnel environnant.
En façade sud, les ouvertures larges fournissent la lumière et l’ensoleillement aux pièces de vie. 
Les proportions des ouvertures plus hautes que larges au rez-de-jardin et carrées à l’étage restent elles aussi dans la tradition, sauf pour la cuisine à l’ouest, horizontale allongée, et un oculus vers l’est qui cadrent, de manière plus contemporaine, le paysage et les arbres des haies latérales.
Les façades sud et est reçoivent un enduit à base de chaux. Au nord et à l’ouest, les parois en paille sont protégées d’un bardage de clins verticaux ou à échelle.
 Des volets coulissants ou battants protègent les vitrages et participent à assurer le confort d’été.
Les coloris des menuiseries bois, métal ainsi que des volets et des bardages sont choisis dans le nuancier régional.

Eco-construction, démarche haute qualité environnementale

Le projet est une maison écologique avec des matériaux sains, issus de filières locales d’approvisionnement, et de matières et produits de réutilisation, faisant appel à des procédés d’économie de ressources et d’énergies renouvelables dans le cadre d’un engagement personnel de la propriétaire pour vivre en fonction des critères économique, écologique et culturel d’un développement durable et soutenable.
La maison est ouverte par de larges ouvertures vers le sud et vers les prairies et bosquets environnants. 
Les pièces de vie bénéficient des apports solaires gratuits l’hiver et en demi-saison directement par les larges baies en façades sud, est et ouest. 
Les pièces de services, cuisine, salle de bains et local technique ouvrent au nord, et participent et au confort d’été par la ventilation nocturne. 
Une remise jouxte les pièces de la maison au nord et forme un espace tampon sous le toit brisé. 
Le local technique abrite la production d’eau chaude solaire et le caisson de la ventilation contrôlée.
La démarche d’éco-construction rayonne sur plusieurs thèmes d’intervention visant aussi les économies de ressources, l’emploi des ressources locales matérielles et humaines :
– matériaux sains utilisés : ossature bois, poteaux – poutres et remplissage en bottes de paille, enduits à base de chaux et de terre tirée du terrain lui-même,
matériaux de réutilisation, matériaux anciens, recyclés, (ancienne briqueterie locale) et de filières locales, bois , paille…
auto-construction par la propriétaire elle-même,
– construction visant l’objectif très basse énergie par l’utilisation des bottes de paille enduites de terre, par l’emploi de chanvre, liège et cellulose,
– ventilation contrôlée compacte double flux avec récupérateur de calories gratuites d’origine internes et externes,
– poêle de faible puissance,
capteurs solaires pour la production d’eau chaude sur la toiture,
– assainissement par phytoépuration
, récupération des eaux pluviales des toitures pour arrosage du jardin et lavage avec trop-plein dans le bassin planté.
( Marie-Colette Roux)

https://lapetitemaisondumeulot.jimdofree.com/

Ce projet a bénéficié en amont des conseils du CAUE de la Nièvre et la maîtrise d’ouvrage a organisé un chantier participatif pour les parties paille et corps d’enduit.

Programme

Construction d’une maison d’habitation de 4 pièces : séjour, cuisine, salle de bain au rez de chaussée et 3 chambres à l’étage.

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

77 m2

Coûts

71150 € (hors menuiseries intérieures, escalier, portes, cloisons)

Crédit photos

Marie-Colette Roux ; Marion Bertin Sihr

Date de mise à jour

18/01/2021