Maison Folie, brasserie des trois moulins, Lille (59) - Lille

47 rue d'Arras, 59000 Lille

De la première brasserie Vandamme installée sur le site, restent les anciennes écuries en pierres de Lezennes datant du xviiie siècle. Les bâtiments principaux s’échelonnent de 1891 à 1920 : construction en briques alliant un langage industriel à un style flamand, en particulier sur la façade de l’ancienne salle des cuves de la rue d’Arras.

La brasserie arrête sa production dans les années 1970 et un magasin de mobilier occupe les lieux jusqu’en 2000, date à laquelle la mairie s’intéresse à cette assiette foncière et patrimoniale. La transformation de la brasserie en maison Folie est décidée dans le cadre de Lille, capitale européenne de la culture 2004. La mise aux normes des bâtiments existants se fait dans le respect de l’architecture spécifique de la brasserie, y compris les traces et transformations laissées par le temps. L’affirmation du caractère contemporain repose sur ce même principe de sédimentation en utilisant les matériaux de verre, béton, acier galvanisé pour les circulations extérieures et pour le bâtiment qui en front à rue vient faire face au pignon néoflamand de l’ancienne brasserie.
© Métamorphoses, Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole

 Projet prenant place dans le cadre de Lille Capitale Européenne de la Culture en 2004 avec la mise en réseau de Maisons Folie

Maison Folie Wazemmes, Lille

Dans le cadre de Lille 2004, capitale européenne de la culture, la Ville de Lille a décidé la réalisation d’une « maison folie », centre culturel, dans l’ancienne « Brasserie des 3 moulins ». Ce lieu comprend des salles de répétition musicale, des salles de chant, des salles d’exposition et de création, des ateliers d’artistes et une brasserie. Compte tenu de l’étirement en profondeur, dans la parcelle, de ces bâtiments industriels, l’équipe d’architectes a proposé la démolition d’un bâtiment sur rue (de peu de qualité) pour ouvrir le site au public. Un bâtiment neuf, verticale, vient à sa place dialoguer avec les volumes verticaux, tels que la touraille. La réhabilitation des bâtiments existants et leur adaptation à leur nouvelle fonction utilise le langage industriel déjà présent sur le site. L’intervention, volontairement minimale, est simplement remarquée par une maille en métal déployé en avant plan du bâtiment neuf et du mitoyen dégagé par la démolition, dont elle laisse apercevoir les traces en transparence. Afin de préserver le caractère industriel, toutes les circulations verticales sont extérieures.

© AMO

Programme

Maison Folie – équipement culturel pluridisciplinaire

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

SHON 1800 m²

Crédit photos

© Max Lerouge, Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole

Date de mise à jour

04/11/2015