Mention au Prix départemental d’architecture et d’aménagement de Loire-Atlantique 2002 du CAUE de Loire-Atlantique pour la qualité d’utilisation de l’espace et l’originalité d’une extension de maison en site urbain. Projet présenté lors de l’exposition “Dans les 7%, architecture et maisons en Loire-Atlantique” (CAUE de Loire-Atlantique, 2007). Le projet a consisté en la surélévation et la restructuration d’une maison particulière, pour en augmenter les surfaces, l’ouverture à la lumière et sur le jardin, en redistribuer les lieux de vie. Le principe qui a sous-tendu la démarche architecturale a été de “faire avec” : d’une part composer avec l’existant en conservant les murs porteurs, la façade sur rue, la cour d’entrée, les accès, pour des raisons architecturales et économiques. D’autre part superposer à l’existant un nouveau langage architectural, répondant aux nouvelles exigences d’habitabilité, en insérant dans, et au-dessus de la maison, un nouveau volume incliné, largement ouvert, qui s’incline vers le jardin pour définir deux langages. Côté rue, une façade inclinée de verre et d’aluminium, implantée en retrait de l’alignement, contraste avec la façade existante, et offre une vue sur la Loire et l’île Sainte-Anne. Côté jardin, une toiture en aluminium, percée de puits de lumière, se prolonge par des “câbles végétaux”, supports de plantes grimpantes. Les élévations sur le jardin sont très ouvertes, sur deux niveaux dont l’un à terrasse. L’ambition est ici de considérer la maison et le jardin comme un tout, une “maison-jardin”. (Texte : CAUE de Loire-Atlantique)

Programme

Extension et surélévation d’une maison particulière

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2000
Surface(s)
230 m² SHON
Coûts
146 000 € TTC
Crédit photos
Photo : Jacques ARNOUX, photos 2,3 : Bernard RENOUX
Distinctions / label
Lauréat avec mention au Prix départemental d'architecture et d'aménagement de Loire-Atlantique 2002 organisé par le CAUE de Loire-Atlantique
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022