Maison individuelle - Besançon

25000 Besançon

Le projet se situe au lotissement “les Cerisiers”, sur un terrain plat de 900 m2, excepté en bordure Nord-Ouest avec un léger dénivelé du côté de la forêt de Chailluz. Une végétation naturelle assez dense est présente sur cette limite en contre bas.

L’habitation se présente de plain-pied, en forme de “U” délimitant ainsi un patio-jardin central, espace ludique à vivre cadré et intime, agrémenté d’une piscine.

L’aile Est du bâti, comprenant garage, locaux techniques, stationnement ouvert et local poubelles est implanté en limite de propriété sur le domaine privé et public, offrant ainsi au patio, une protection visuelle par rapport au voisinage.

Cette configuration est scindée en deux parties, pour laisser l’accès automobile et piéton à la propriété, par un portail coulissant en aluminium gris foncé.

Cette disposition permet, pour le bâtiment central, d’obtenir une exposition Sud pour les pièces de jour prolongées d’une grande terrasse fortement abritée, et au Sud-Est pour l’aile comprenant les pièces de nuit.

La grande façade Nord, avec les deux ouvertures (cuisine et buanderie) est positionnée en limite de zone non constructible de cinq mètres, du fait de l’enfouissement de lignes électriques.

De manière générale, les ouvertures sont orientées sur l’intérieur du “U” au Sud et à l’Est. Le séjour-cuisine propose une double orientation avec une ouverture à l’Ouest prolongée par un abri, face au bois de Chailluz. Les châssis avec brises soleil sont en aluminium gris foncé.

La construction en maçonnerie est doublée d’une isolation intérieure performante et continue en plafond et au sol. Un faux plafond incorporant un isolant phonique sur toute la surface habitable permet la pose de spots encastrés. Une pompe à chaleur électrique avec chauffage au sol complète cette installation.

Les enduits sont de couleur blanc cassé avec ponctuellement un épiderme type pierre.
L’ensemble du bâti reçoit une toiture terrasse étanchée fortement isolée avec une protection gravillonnée ou végétalisée. Les casquettes en béton sont isolées et étanchées.

Le terrain clôturé partiellement pour préserver plus d’intimité en limite Sud, est fermé par une haie végétale persistante, ponctuée par quatre « Ginkgo » colonnaires.

L’espace piscine devient ainsi une vraie pièce à vivre cadrée par cette construction.

(Texte : Richard Garcia, architecte)

Programme

Maison d’habitation avec deux chambres, un bureau et une piscine.

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

Surface de plancher : 179 m2

Coûts

311 000 € HT (hors piscine)

Crédit photos

Richard Garcia, architecte

Date de mise à jour

27/08/2021