Ce projet de maison individuelle se situe au Cellier, sur un terrain en lisière de zone urbanisée et de paysage rural. Situé sur un point haut, sa situation offre des perspectives lointaines sur les paysages environnants au sud et à l’Est. Le projet conjugue des rapports forts avec les extérieurs immédiats (terrasses, jardin) mais également lointains (paysage ligérien, château de Clermond…). La structure d’un hangar existant (dalle + charpente bois) est conservée, le volume est entièrement réécrit, à la fois par son affectation et par le choix des matériaux. Une extension vient se greffer au sud-ouest. L’écriture architecturale du projet s’appuie sur la typologie existante (parallépipède et toiture en pente) qu’elle réinterprète de manière contemporaine. Ainsi deux travées supplémentaires sont ajoutées au sud-ouest, pour accueillir la pièce de vie et la cuisine. Le projet décline un matériau de façade opalescent en polycarbonate à petites ondes, laissant apparaitre les tasseaux horizontaux en bois clair de sa structure. Le bois est également présent au niveau des menuiseries extérieures, de la charpente existante et des sols intérieurs. La toiture est composée de plaques d’acier laqué gris anthracite ondulé qui entrent en résonance avec le matériau de façade par leur typologie. A partir de ce premier seuil on découvre progressivement les espaces de vies intérieurs. Vers le sud, l’extension abritant séjour et cuisine se déploie en L, ce qui génère une richesse de vues diagonales. Cet espace est largement ouvert, les inflexions en toiture, ainsi que l’avancée du salon vers l’Est permettent d’offrir un espace ouvert tout en hiérarchisant les espaces. Vers l’Est les chambres se succèdent et font face à un espace largement vitré faisant office d’espace intermédiaire entre intérieur et extérieur. Cet espace laissé libre à l’appropriation est rythmé par les éléments de charpente existants, aboutit à un bureau puis un peu plus loin à la chambre des parents. Ces deux dernières pièces bénéficient d’un large cadrage sur le paysage et la campagne environnante, sorte de fenêtre habitée dans laquelle on peut venir s’asseoir. (texte : TACT Architectes)

http://www.tact-architectes.com/

Programme

Restructuration et extension d’un hangar en maison individuelle avec 4 chambres

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

144 m2 (SP) / 130 m2 (SHAB)

Coûts

Non communiqué

Documents

Crédit photos

© Patrick MIARA

Date de mise à jour

27/05/2019