La Maison K – maison contemporaine - La Ferté-Loupière

89110 La Ferté-Loupière

DÉMARCHE POUR CETTE MAISON CONTEMPORAINE

Choix d’un terrain boisé au centre du village

– terrain non bâti dans ce village constitué de maisons d’un ou deux étages accolées sur rue avec jardins ou cours à l’arrière ; granges avec larges portes en bois ou en métal, prédominance de briques et tuiles
– parcelle plate étirée du Sud au Nord

Contraintes

– zone inondable : RCH rehaussé à la cote de la crue de 1910
– sol médiocre : pieux coulés à 13 m de profondeur
– permis de construire soumis à l’Architecte des Bâtiments de France

Atouts

– terrain situé au centre du village mais à l’écart des nuisances de la route très fréquentée le week-end
– terrain arboré avec vues dégagées sur parcelles avoisinantes et sur le clocher de l’église

Architecture intégrée pour une maison contemporaine

– orientation garante d’économie d’énergie : façade principale au Sud. La maison s’installe en fond de parcelle pour profiter d’une longue perspective de jardin et être presque invisible depuis la rue. Pièces principales éclairées au Sud et à l’Est, pièces techniques au Nord
– ensemble composé de deux volumes reliés par un auvent, s’inspirant des volumétries des maisons alentours. Les façades habillées d’un bardage bois vertical à claire-voie se retournant en toiture laissent apercevoir la couleur brun/rouge de l’étanchéité rappelant celle des briques du village
– plantations d’essences locales pour ancrer la maison dans le paysage et proposer des espaces d’ambiances différentes

Matériaux sains privilégiés, dépenses énergétiques minimum

– système constructif en ossature bois, y compris le plancher du RCH, les fenêtres et les volets. Bardage et terrasse en douglas
– isolation : 24 cm de laine de roche (pour raison économique) entre les poteaux d’ossature et isolation extérieure en fibres de bois (3,5 cm)
– chauffage : poêle à bois au centre de la maison, la double hauteur du séjour permettant la diffusion de la chaleur dans les chambres de l’étage
– inertie : la paroi de briques pleines à l’arrière du poêle restitue la chaleur (celle du poêle ou celle du soleil) et le plancher bois (panneaux d’OSB vernis) est posé sur des lambourdes bois dont les intervalles ont été remplis de sable
– eau chaude : ballon thermodynamique couplé à une VMC simple flux
– résultats supérieurs aux exigences de la RT2012 avec une perméabilité à l’air de 0,21 m3/(h.m²)
(©Véronique Pinsseau)

PRIX et ARTICLES DE PRESSE
. Réalisation lauréate : prix Franchement Bois 2019 – section « habiter une maison »
. Article publié dans « maisons à vivre » à l’occasion des 500 maisons à visiter en 2018 et 2019
. Article dans catalogue « regards sur architecture bourgogne 2018 »

Programme

Souhait des propriétaires : vivre au milieu des arbres
– une maison ouverte sur un jardin pour les loisirs et travailler ponctuellement à distance
– une maison contemporaine respectueuse de l’environnement
– un grand séjour et 4 chambres, une terrasse

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

100 m² de planchers

Coûts

Construction neuve en bois, valeur 2017 : fondations spéciales 17 500 € HT ; construction 204 500 € HT

Crédit photos

©Véronique Pinsseau

Date de mise à jour

06/04/2020