Au-dessus de la plage de Villès-Martin, dans un univers chaotique où se télescopent de modestes villas et de grands immeubles à balcons filants, une petite rue irrégulière, quelques maisons anciennes et quelques murs de pierre sont les derniers vestiges d’un petit hameau rural, où règne encore une ambiance campagnarde.
Deux très petites maisons accolées, aux murs de moellons et aux encadrements en brique, y étaient accolées dos à dos. C’est à partir de cet ensemble qu’a été créée la maison Perchoir.
Outre la nécessité de générer de nouveaux espaces confortables et lumineux, la volonté du projet a été de s’élever au-dessus des toitures des maisons voisines, pour contempler de loin le vaste paysage où l’estuaire devient l’océan, jusqu’à la pointe Saint-Gildas au sud.
En prolongement des maisons conservées, l’extension propose un premier volume de plain-pied accueillant un séjour-cuisine largement ouvert sur le jardin. La construction s’élève ensuite sur trois niveaux : au-dessus d’un garage, une chambre, puis un bureau où une vaste baie assure la vue vers la mer.
Les volumes neufs sont revêtus d’un bardage en planches verticales, dans lequel une partie basse plus sombre exprime un soubassement enveloppant l’ensemble, comme poursuivant la base en mœllons apparents des petites maisons originelles.
Irrégulier, le jeu des ouvertures exprime les besoins intérieurs, de lumière comme d’intimité.
Le bois se décline sous toutes ses formes constructives et esthétiques, dans l’ossature comme dans les bardages extérieurs et les menuiseries, dans les revêtements intérieurs, poutres, planchers et aménagements. Un poêle à bûches et une pompe à chaleur assurent le confort d’espaces naturellement chaleureux.
(Texte : CAUE de Loire-Atlantique d’après un texte du maître d’œuvre)

 

Approche environnementale :
  • Rénovation et densification
  • Minimalisme, pérennité et efficacité des formes, économie de matériaux
  • Réversibilité et souplesse d’usage des espaces
  • Récupération des eaux pluviales
  • Chauffage par poêle à bûches et pompe à chaleur
  • Test d’étanchéité à l’air : Q4Pa-surf = 0,25 m3/(h.m2)
  • Recours aux matériaux bruts et massifs encouragé, bois
Programme

Construction d’une maison individuelle en R+2 en respectant un penchant pour l’architecture contemporaine japonaise et une sensibilité particulière pour l’optimisation des espaces : séjour-cuisine ouvert sur le jardin, garage, 1 chambre, 1 bureau

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2020
Surface(s)
Total : 211 m² SDP Surface avant travaux : 133 m² SDP Surface supprimée : 38 m² SDP Extension : 116 m²
Coûts
Non communiqué
Crédit photos
Gaëtan CHEVRIER
Distinction(s)
Sélectionné pour Aperçus 2021, Prix départemental d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique organisé par le CAUE de Loire-Atlantique
Réalisation mise à jour
février 2023
debug, no arrray