Maison sur l’étang - Ménetreuil

71470 Ménetreuil

Ce projet est issu de longues discussions avec les clients qui souhaitaient habiter une maison contemporaine. Le travail architectural est issu d’une approche pragmatique du lieu et des usages. Comment habiter l’espace rural ? Quelle forme habiter ? Quelle identité architecturale ? La volonté de créer un rapport intime entre la maison et l’étang sur le terrain ainsi que la topographie ont conduit le projet vers ce vocabulaire de construction légère, une matérialité pauvre et une radicalité dans son expression plastique. Volume décollé du sol couvert de tôle acier. Le projet vise l’efficacité et la simplicité. Sa forme et sa construction s’inscrivent dans une écriture architecturale rurale, et dans un savoir-faire local. Le bois s’est donc imposé comme matériau structurel. Tous les espaces s’ouvrent largement au sud et captent les apports so-laires, conduisant naturellement le projet vers un objectif PASSIF sans complexité technique. La couverture décollée permet une ventilation de la toiture et participe au confort d’été. Les eaux de pluies sont simplement dirigées en pied vers l’étang. L’impact au sol est très faible compte tenu de la construction sur pilotis. La lumière naturelle est présente dans chaque espace grâce aux impostes vitrées Le projet est techniquement très simple bien que la mise en œuvre ait nécessité un soin dans les détails et dans la mise en œuvre. La charpente bois massif épicéa pour les éléments protégés et douglas pour ceux exposés constitue la structure du bâtiment à travers 11 portiques posés au sol qui supportent un mur rideau vitré au sud et des panneaux isolés en ouate de cellulose et fibre de bois sur les autres façades. Plancher et toiture sont composés de caissons également isolés en ouate de cellulose. Couplé à une VMC double flux à récupération de chaleur, un poêle à bois permet de chauffer toute la maison. Pour le confort d’été, la ventilation naturelle a été privilégiée. La composition de chaque paroi met en place systématiquement des lames d’air, un panneau de fibre de bois pare pluie, une épaisseur de ouate de cellulose, un frein va-peur, une fibre de bois dans l’épaisseur technique et un parement plaque de plâtre. Un pan incliné permet l’accès à la coursive, alors qu’un escalier en madrier de chêne conduit à l’entrée principale.

Programme

Séjour, cuisine, 3 chambres, terrasse, sanitaires

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

139 m2

Coûts

220 000 € HT

Crédit photos

PERREAUT Séverin, architecte

Date de mise à jour

17/12/2020