1er prix ex aequo au Prix départemental d’architecture de Loire-Atlantique 2008 du CAUE 44.
Prix Archinovo de la maison bioclimatique 2011.

La pression immobilière que connaît aujourd’hui la ville entraîne nombre de projets architecturaux dans des contextes difficiles. Mais des contraintes fortes, par exemple spatiales et économiques, peuvent aussi devenir facteurs de nouveauté et de qualité, quand le projet gagne la lutte. Il en est ainsi de ces deux maisons, enchâssées en cœur d’îlot urbain entre les murs de pierre d’un jardin en forte pente.

Il fallait oser croire à la possibilité de construire ici. Il fallait imaginer un projet permettant l’implantation, sur seulement 12 mètres de large, de deux maisons structurellement liées mais fonctionnellement indépendantes. Il fallait ne pas sacrifier la qualité des volumes, des vues, des luminosités. Il fallait savoir respecter la fragilité d’un vieil escalier de pierre ou la pousse des fougères sur le faîte d’un mur de schiste.

Il fallait donc inventer, dans un budget serré, quelque chose de neuf et de sophistiqué. Les deux maisons, de surfaces au sol à peu équivalentes (6 mètres par 20), développent deux organisations différentes. Chacune suit la pente du terrain, et propose donc plusieurs niveaux habitables, l’une sur deux niveaux et l’autre sur trois demis niveaux. Toutes les pièces ouvrent sur un espace extérieur, jardin haut, patio, terrasse de bois ou jardin bas.

Les contraintes de chantier ont amené au choix du bois, pour les ossatures, les bardages et la plupart des aménagements intérieurs. Les déclinaisons variées de ce matériau contribuent à la qualité des ambiances intérieures, mais aussi sans doute à la perception extérieure d’un projet léger, riche d’évidences finales, et poliment intégré dans un environnement au calme secrètement préservé. (texte : CAUE de Loire-Atlantique)

http://www.po-architectes.fr/

Programme

2 maisons en coeur d’îlot urbain

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

180 m2

Coûts

220 000 € (TTC)

Documents

Crédit photos

Stéphane CHALMEAU

Date de mise à jour

14/06/2019