Faire déborder le vide !

Née de la requalification d’une ancienne école catholique de Tourcoing en logements sociaux, la résidence Winoc-Chocqueel est complétée par la construction de l’ancienne creuse voisine. Dans cette longue rue étroite, non plantée, presque intégralement composée de maisons en rang, la résidence surprend par le traitement de la façade de la nouvelle construction. Au-dessus du rez-de-chaussée où un porche donne sur l’ancienne cour de l’école transformée en parking – elle est habillée d’un masque métallique aux multiples facettes, qui s’élève jusqu’au chéneau de l’ancienne école. Cette ambitieuse reconversion se distingue par deux volontés : créer un événement architectural et refuser de se dispenser du superflu.

Véritable composition plastique, la nouvelle construction contraste avec le rigorisme de l’ancienne école religieuse. Réalisée en métal déployé laqué, sa façade est un assemblage de triangles de dimensions variés, pensé comme une surface continue. Elle vient se poser à partir du premier niveau légèrement en débord par rapport à l’alignement des constructions voisines.

Modélisée comme par repentir, elle évoque un papier chiffonné puis lissé du plat de la main, dont les plis restent toujours visibles – sur un papier uni, les facettes ainsi créées paraissent de couleurs différentes. De par son maillage, le matériau réfléchit la lumière différemment selon son orientation, pour une impression de volume encore plus importante. Les trois teintes de laque utilisées renforcent l’effet de profondeur. Cet étrange volume abrite et révèle ce qui auparavant était vide, un espace fantôme caché derrière un masque.

 

© DHOUNDT+BAJART Architectes & associes

Programme

Transformation d’une ancienne école en 19 logements

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

1562m2 SHON

Coûts

2 540 456€/HT

Crédit photos

DHOUNDT+BAJART Architectes & associes , Julien LANOO

Date de mise à jour

19/02/2021