Médiathèque Robert Calmejane

118 grand rue, 93250 Villemomble

OBS-3
C’est dans un contexte urbain contrasté que le bâtiment s’inscrit au coeur de Villemomble.
Situé en bordure de la RN302 où le trafic routier impose de fortes contraintes sur la façade nord, le bâtiment est, en revanche préservé côté sud grâce à la présence d’un parc public généreux, le square Jean Mermoz. Toutefois, un trottoir suffisamment large et une rangée d’arbres en bordure de la RN302 créés une zone de transition entre la voie de circulation et le bâtiment lui-même. L’entrée de la médiathèque, située sur la façade nord, a elle-même été distinguée du contexte urbain par quelques marches. Deux volumes distincts correspondent aux deux éléments du programme. Un passage à ciel ouvert assure la transition entre ces deux entités et permet d’accéder directement en fond de parcelle.
La médiathèque est organisée en une série de bandes parallèles qui assure une protection sonore pour les salles de lecture. Espaces de stockage et ateliers sont situés côté rue afin de réserver la façade sud aux salles de consultation qui nécessitent un certain calme. Le traitement des façades correspond ainsi à ces besoins clairement définis : la façade nord, majoritairement opaque avec une alternance de cubes de béton marbrier blanc et de quelques zones vitrées, montre que le bâtiment a été pensé dans une orientation privilégiant le parc. En effet, la façade sud est une double paroi vitrée, composée d’un écran de plaques de verres translucides et opalescents qui crée un rythme plastique très harmonieux tout en assurant le rôle de pare-soleil, puis d’un simple mur rideau qui donne sur les salles de lecture.
La galerie comprise entre ces deux parois sert uniquement de tampon climatique et non d’espace de circulation. La relation au parc est traitée au moyen d’un devers engazonné qui permet une transition douce vers le bâtiment et apporte un éclairage naturel à la discothèque située en sous-sol. Le toit, enfin, est formé de deux puits de lumière qui permettent l’éclairage des salles hautes. Il est recouvert d’ardoise, une contrainte imposée par le programme, sans que la présence de ce matériau local et traditionnel ne transforme le bâtiment en un pastiche néo-régionaliste de tendance moderne. Tout au contraire, la présence de ce matériau confère une belle matérialité de textures et de couleurs à cet ensemble, d’autant que l’ardoise se prolonge sur les deux murs pignon de la médiathèque. Le traitement intelligent de la lumière est une qualité forte de ce bâtiment qui a pu bénéficier, à tous les niveaux, d’une source lumineuse naturelle.
L’intérieur de la médiathèque est ainsi révélateur du soin apporté au traitement de la lumière. Une ambiance sereine règne dans les différents espaces, un sentiment qui est renforcé par le programme lui-même qui impose une certaine modération sonore afin de favoriser la réflexion. Chaque espace est individualisé, notamment, par une source d’éclairage différente : les salles de lecture sur trois niveaux, les escaliers, les zones de circulation. Le second bâtiment qui comprend des salles polyvalentes et le logement du gardien présente un parti architectural nettement différent. Si l’alignement sur la rue et sur le parc est identique à la celui de la médiathèque, les élévations sont en revanche très distinctes. Côté sud, la façade est en porte à faux avec la loggia de l’appartement au premier étage. Bois, enduit blanc et parois vitrées forment un ensemble harmonieux qui apporte des nuances de tonalité et de matériaux au bâtiment de la médiathèque.

Programme

Médiathèque et salle polyvalente

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2004
Surface(s)
4060 m² (SHON)
Coûts
5 530 000 € HT
Crédit photos
CAUE 93
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022