La recomposition de l’étage principal optimise l’espace, qualifie les rapports entre les usages pour une fonctionnalité et une impression de grandeur amplifiés. La démolition en 2 endroits du mur entre salon/salle et pièces de service crée des porosités qui lient les surfaces. Un ensemble de mobilier s’inscrit dans le respect des éléments originels, avec conservation des encadrements de porte, mise à distance par joint creux des nouveaux volumes, réinterprétation de l’esthétique de l’encadrement, choix du bois se mariant au parquet ancien en assumant aspect brut et contemporain. Positionnement, mutualisation et concentration du mobilier au centre de la maison optimisent l’épaisseur du mur pour dégager les murs périphériques. 4 jonctions sont créées : le meuble continu entre salle et cuisine constitue rangement et plan de travail côté cuisine et bureau côté salon avec tablette déployable ; le meuble central entre salle et cuisine offre des rangements accessibles depuis les 2 pièces et cadre une table mobile (espace pour 3 ou plan de travail supplémentaire, côté cuisine, tout en offrant, côté salle à manger, un espace pour 4 ou, complètement côté salle à manger, table de 8 convives avec portes des mobiliers s’ouvrant pour cloisonner la cuisine) ; le meuble recto/verso entre salon et palier intègre espace télévision et placard vide-poche sur le palier ; le meuble d’accroche entre salon et sanitaire propose un placard dont la porte permet de fermer un sas créé entre ces pièces.
© Dientre !
Beffrois de la création 2015 Catégorie 3 – Réhabilitation _ extension

Programme

Restructuration du premier étage d’une maison de ville bel-étage avec aménagement des espaces salon, salle à manger, cuisine, sanitaires pour une optimisation  de la surface, de la luminosité et du rangement

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Coûts

Non communiqué

Crédit photos

plans et coupes : dientre ! photos : Arnaud Manneheut

Date de mise à jour

08/08/2016