Orangerie du Château - COMPIEGNE

Parc du Château, 60200 COMPIEGNE

Le présent projet est implanté dans le parc du Château de Compiègne. Au XVIIIe siècle, à l’arrivée des orangers en pots au Château le problème du stockage est apparu. Les écuries servirent alors de zone de stockage jusqu’à l’incendie de 1987. Lors de la restauration de l’ensemble du domaine du château, il fut décidé de remédier à ce manque en créant les équipements nécessaires. Un concours d’architecture fut donc lancé en 1989 par la DRAC pour la construction dans le « jardin fleuriste » d’une orangerie et de logements de fonction. Aucun édifice de ce type n’avait été construit depuis celle de Versailles. Le choix des architectes s’est porté sur le bois pour démarquer l’Orangerie des classiques hangars métalliques et offrir au Château une réalisation intégrée à l’environnement. Ils ont également respecté la palette de couleurs habituellement employée dans le domaine de l’horticulture : vert, rouge-orangé.
Le nouveau bâtiment a été implanté le long du mur d’enceinte dans la continuité d’une ancienne serre. Il forme une succession de bâtiments de tailles croissantes accolés comme des éléments gigognes. Sa structure est faite d’arcs en bois lamellé-collé implantés tous les 2,70m. Ses portiques en ogives et ses façades vitrées procurent au lieu une ambiance de cathédrale.

« Orangerie du château de Compiègne », Séquences bois, n°12, juin 1996, p.8-9.
« Compiègne l’Orangerie du château », D’Architectures, n°37, juillet-aout 1993, p.20

Programme

Intérêt du projet : Volonté d’intégration du projet dans son environnement (utilisation du bois, respect de la palette de couleurs employées dans le domaine de l’horticulture).

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

1300 m2

Coûts

1680000 euros

Crédit photos

CAUE60

Date de mise à jour

18/11/2011