Passerelle - VENOY

A6, aires de Venoy Soleil-Levant et Venoy Grosse-Pierre, 89290 VENOY

Architecture du XXe dans l’Yonne

La passerelle reliant deux aires parallèles a été édifiée vers 1970 en même temps qu’un restaurant, premier de l’enseigne Jimbo. Il s’agit alors d’équipements nouveaux, dont la conception est déjà particulièrement étudiée : ils représentent à la fois un signe, (expression d’une image de marque, d’une appartenance à une chaîne), un signal (un appel immédiatement perceptible et identifiable), et un symbole (le toit du restaurant en aile d’avion marquant la présence de ce caravansérail moderne). La plupart de ces réalisations ont aujourd’hui été profondément modifiées et banalisées. A Venoy, la passerelle originelle opaque, bardée de tôles et de projecteurs, a perdu son allure d’insecte au profit d’une circulation entièrement vitrée. Cette restructuration a allégé considérablement l’édifice, inversant le rapport de force avec sa structure (les contreforts en V à l’intérieur des portiques ayant été ajoutés pour l’occasion). L’ouvrage avec ses pans coupés a conservé son allure agressive ; mais la traversée sous l’ossature tubulaire apparente est devenue une véritable promenade avec vue panoramique sur le trafic autoroutier.

Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1893-2007- Éditions Picard –  2008

La passerelle a été démontée en octobre 2016.

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

Non communiqué

Coûts

Non communiqué

Crédit photos

CAUE 71

Date de mise à jour

31/01/2017