Qualité urbaine / d’insertion

Le Parc de la Valinière, situé au cœur de la commune, est proche des équipements culturels et sportifs de la ville. L’aménagement de ce parc permet de relier les différentes activités déjà présentes sur le site (gymnase, complexe sportif, stade de la Ligue de tennis, multi accueil) et de créer de nouveaux espaces dédiés à toutes les générations. Il assure une transition entre l’enveloppe bâtie et l’espace boisé au nord.

Qualité(s) d’usage

« Des aménagements ludiques en faveur du vivre ensemble »

Un terrain multisports a été implanté entre le complexe sportif et la rue Pierre-de-Coubertin, ainsi que des aires de jeux adaptées à différentes tranches d’âges. Quatre terrains pour la pratique de la pétanque ou autres sports spécifiques complètent ces installations.

Un rocher d’escalade de plein air permet aux plus grands de pratiquer leur activité. Ce rocher est une structure « deux en un » conçu par l’agence Vénus architecture. À l’intérieur de celui-ci, des toilettes écologiques sèches sont à la disposition des usagers du TONO (espace jeunes pour les 11/14 ans juste à côté du rocher) et du public lors des manifestations. Elles fonctionnent de manière totalement autonome et écologique par lombricompostage. Les faces extérieures du rocher muni de 600 prises pré installées servent à l’initiation à l’escalade. Il est en accès libre jusqu’à 3 mètres, sous la responsabilité des utilisateurs. Au-delà de la ligne des 3 mètres, un encadrement et un équipement spécial sont requis.

L’aménagement paysager propose des espaces variés (jardins, patio, liaisons douces…) propices à la déambulation et au repos. Des bancs répartis dans le parc permettent le repos à l’ombre des arbres. L’ensemble des réalisations est relié grâce à des liaisons douces qui rejoignent les entrées des différents équipements.

Programme

Parc paysager dédié aux activités sportives, de détente et de loisirs.

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2020
Surface(s)
environ 3 ha
Coûts
663 974 € (TTC), dont 78 751 € (HT) pour le rocher
Crédit photos
CAUE du Loiret
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022