Le projet « Eau et paysages », engagé par la Métropole Nantes – Saint-Nazaire, permet la mise en valeur de six sites emblématiques du département, dont le lac de Savenay. Cette retenue d’eau a été créée en 1918 par l’armée américaine pour alimenter son important hôpital militaire, grâce à un barrage sur le ruisseau de la vallée Mabille.

« La constitution progressive de ce futur grand parc fait appel à de multiples interventions de natures et de temporalités diverses.

La mise en place d’un réseau de circulations douces s’organise principalement en site propre et parfois sur des petites voies à très faible circulation. Ces liaisons nord/sud se connectent avec un itinéraire Loire à Vélo proposé sur la rive droite de la Loire, de Nantes à Saint-Nazaire.

La mise en œuvre d’éléments insolites et extraordinaires ponctue l’ensemble du site. Ils offrent une nouvelle vision du grand paysage, révèlent la diversité des activités existantes et renforcent l’attractivité du territoire.

Le parcours requalifié autour du lac de Savenay est ponctué d’installations offrant un autre point de vue sur le paysage. Un nid-observatoire, installé non loin du barrage, divulgue un panorama sur les marais, entre les arbres, depuis le haut du sillon. Une nouvelle passerelle, créée en parallèle du barrage, traverse le lac d’une berge à l’autre et permet ainsi un tour complet de l’étendue d’eau. Par endroits, le contact à l’eau est affirmé par la création de ponton et d’avancée, cale de mise à l’eau au niveau du pôle d’activités.

Les espaces délaissés et enfrichés au pied du barrage sont transformés en théâtre de verdure. Les lieux sont réouverts, la topographie et le coteau sont révélés par la mise en place de gradines enherbées et par la valorisation de la cascade et du ruisseau. Un espace polyvalent est ainsi créé, pouvant accueillir diverses activités, spectacles, cinéma en plein air, manifestations… Un pont de singe traverse la cascade et relie ce vaste espace ouvert au chemin dévalant le coteau.

Les parcours de découverte des marais s’inscrivent sur des axes existants, requalifiés par endroits. Deux nids-observatoires permettent de prendre de la hauteur pour admirer l’étendue dans ce paysage linéaire. Quelques franchissements d’étiers sont créés, les traversées existantes sont conservées et remises aux normes. Du mobilier ponctue la promenade, offrant des pauses de contemplation. »
(Texte : PHYTOLAB paysagistes)

 

Approche environnementale :
  • Prévenir l’érosion des berges du lac par l’introduction de plantes hélophytes et la mise en place de systèmes techniques simples (boudin de coco …).
  • Création de pontons offrant des lieux d’arrêt permettant aux promeneurs et aux pêcheurs de profiter des lieux tout en les préservant.
  • Restauration de la ripisylve du ruisseau, en contrebas du barrage. Son caractère naturel est renforcé, sa présence révélée.
  • Protection et renforcement des continuités écologiques et de la biodiversité présente sur le site par la création d’habitats favorables aux espèces endogènes, faune et flore, et la suppression de la flore envahissante et/ou exogène (bambou…).
  • Conservation des plages enherbées.
  • Requalification et recréation par endroits des chemins afin de proposer un itinéraire continue et confortable tout autour du lac.
Programme

Création d’une entité paysagère reliant la Loire et le Sillon autour de la vallée Mabile et de la vallée des Soupirs, à travers des circulations douces recomposées, et faisant de Savenay un belvédère sur la vallée ligérienne.
Aménagement paysager visant à rythmer et à améliorer la lisibilité des parcours en repérant les points forts (passage, seuil, carrefours, requalification des stationnements, etc.), à révéler les lieux, diversifier les perceptions et les ambiances à travers la mise en œuvre d’éléments extraordinaires et insolites (passerelle, pont suspendu, estacades, nids-belvédères, mobiliers, etc.).

Types de réalisation
Année de réalisation
2019
Surface(s)
Promenade du lac à la porte des marais : 2000 mètres linéaires Promenade dans les marais : 8 200 mètres linéaires
Coûts
1 600 000 € HT
Crédit photos
Florian GUERIZEC | PHYTOLAB
Distinction(s)
Sélectionné pour Aperçus 2021, Prix départemental d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique organisé par le CAUE de Loire-Atlantique
Réalisation mise à jour
février 2023
debug, no arrray