« Patio House » - Saint-Nazaire

44600 Saint-Nazaire

Réalisation sélectionnée à APERÇUS 2019 – Prix départemental d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique du CAUE de Loire-Atlantique

Au cœur de Saint-Nazaire reconstruite subsistent de nombreuses maisons préservées des bombardements. Ici, une petite façade Art Déco des années 25-30 cachait des bureaux et un ancien entrepôt remplissant toute la parcelle en longueur.

Il aurait été possible d’imaginer un loft occupant toutes les surfaces existantes, mais la restructuration intérieure du volume bâti a donné l’occasion d’un autre parti pris. La démolition du plancher de la partie centrale a permis la création d’un vaste espace toute hauteur reliant les deux extrémités de la maison, l’une dédiée aux parents, l’autre à leurs enfants.

La structure centrale, légère, en bois et métal, est couverte d’une toiture translucide en polycarbonate. Non chauffé, l’espace est un « dedans-dehors » à usage de salon, de salle de jeux, de lieu de réception, de jardin d’hiver. Il éclaire au rez-de-chaussée une chambre d’amis et, au fond, le salon, qui se poursuit par la salle à manger et la cuisine ouvrant sur un jardin latéral.

A l’étage du patio, pour relier les deux parties de l’habitation, une structure à ossature bois soutient une coursive et une terrasse. Le volume côté rue abrite les chambres des enfants et leurs pièces d’eau. La construction arrière accueille la chambre des parents, sa salle de bains et son dressing.

Les élévations intérieures des deux volumes sont revêtues d’un bardage de bois qui, tout en poursuivant la matière de la coursive et de la terrasse intérieure, achève l’écriture d’une ambiance chaude et reposante en plein cœur de la ville.

(Texte : CAUE de Loire-Atlantique)

 

Cet ancien entrepôt de stockage à deux pas de la place du Commando abrite deux plateaux de 150m² laissés libres. La reconversion en habitation pose des questions de surface et d’éclairage naturel. En effet le hangar occupe entièrement sa parcelle. Les clients ont également fait l’acquisition d’une parcelle adjacente pour disposer d’un jardin.

La structure existante permet de multiples aménagements, les clients émettent le souhait de grand espace, de volumes, mais qui soit tout de même définit. Ils rejettent cependant l’idée du loft. L’esquisse finalement choisit organise la vie de cette famille autour d’un patio qui sépare les espaces dédiés aux enfants de ceux dédiés à la vie de famille et aux parents.

Le plancher de la partie centrale est démoli et une extension en ossature bois est construite. Elle relie ces deux maisons. Bien que séparés physiquement, ces lieux et leurs habitants dialoguent entre eux par un jeu de terrasses, de vues directes ou transversales. Le patio est un espace hors d’eau et hors d’air, recouvert d’une toiture en polycarbonate. Cet espace fait office de salon, d’espace de jeux, de réception. Ce jardin intime, baignée d’une lumière douce, se cache dans le volume du hangar.

A l’est, les pièces de vie s’ouvrent sur le jardin offrant de multiples possibilités de modes d’habiter à ses habitants. (texte : BERTIN-BICHET)

Dispositifs énergétiques : chaudière à condensation, plancher chauffant, poêle à bois, isolation renforcée, réhabilitation d’un hangar de stockage en maison individuelle.

Programme

Rénovation et extension d’un hangar de stockage en maison individuelle

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

260 m2

Coûts

360 000 € HT

Documents

Crédit photos

Spectrum, Xavier POIRIER / BERTIN-BICHET

Date de mise à jour

17/01/2022