CONTEXTE DE L’ÉQUIPEMENT

La piscine Pontoise se situe dans le 5e arrondissement de Paris, à proximité du Quartier Latin et de la station de métro Maubert-Mutualité. Construite en 1934 par Lucien Pollet, elle fait partie des quatre piscines réalisées par l’architecte à Paris (avec la piscine Molitor, la piscine de la Jonquière, et la piscine Pailleron). Inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1998, elle est un témoin de l’architecture de l’entre-deux guerres et représente aujourd’hui un établissement emblématique de la Ville de Paris.

La piscine s’organise autour d’un bassin surplombé de deux étages de coursives abritant des cabines privatives. Associés à cette halle bassin, d’autres espaces ont été ajoutés au cours du temps pour diversifier l’offre sportive proposée à l’usager : musculation, sauna, fitness, massage, squash…

Ayant subi de nombreuses dégradations au fil du temps, la piscine est aujourd’hui rénovée. Le projet est réalisé par l’agence Pierre Marchand Architectes, architecte du patrimoine, et piloté par la Direction Construction Publiques et Architecture de la Ville de Paris. L’opération représente une étape importante pour la conservation et la mise en valeur du patrimoine bâti ainsi que pour l’amélioration du service auprès des usagers.

LE PROJET DE RÉHABILITATION

Dans une optique de conservation et de valorisation du patrimoine ainsi que d’amélioration du confort de l’usager, la campagne de rénovation a pour principaux objectifs :

  • la création d’une nouvelle verrière pour la halle bassin,
  • la rénovation du bassin,
  • le changement du système de traitement d’air,
  • le traitement de l’enveloppe du bâtiment,
  • la restauration des mosaïques,
  • et la mise en accessibilité de l’équipement pour les personnes à mobilité réduite.

Plus en détail, le projet prévoit la création d’une nouvelle verrière pour la halle bassin. Afin de conserver l’identité d’origine, la nouvelle charpente reprend les caractéristiques architecturales et esthétiques de l’existant : les trames sont conservées et le dessin des fermes principales et secondaires reprend le rythme des fermes originelles. Pour faciliter l’entretien de la verrière, des passerelles métalliques latérales sur toute la longueur du volume bassin sont également ajoutées. Elles sont réalisées en acier galvanisé et sécurisées par un garde-corps. Le bassin est également rénové. Les bétons sont réparés et traités ainsi que les carrelages des plages. Concernant les toitures terrasses, une isolation thermique de 10 cm et une étanchéité sont réalisées sur l’ensemble des toitures terrasses du bâtiment principal. Les corniches en béton sont, quant à elles, restaurées à l’identique sur tout le pourtour du bâtiment. 

Le traitement de l’air de la halle bassin est aujourd’hui largement insuffisant au niveau du volume d’air chloré, voire inexistant dans les pièces annexes à la halle bassin (douches, sanitaires, vestiaires etc.). Pour remédier à cela, le projet implante une nouvelle centrale de traitement d’air au sous-sol, ainsi qu’une seconde centrale au deuxième étage pour le renouvellement de l’air des espaces collectifs annexes. Enfin, pour améliorer les performances énergétiques de l’équipement et le confort pour l’usager, une grande partie des menuiseries est remplacée et une isolation par l’intérieur est installée, notamment au niveau des cabines.

LA RESTAURATION DES MOSAÏQUES

Dans la hall bassin

La halle bassin de la piscine est assez simplement décorée par des frises en mosaïques à motifs géométriques qui sont apposées en tête de coursives à chaque niveau. Réalisées en tesselles de céramique mate de couleur bleue et ocre, ces frises sont aujourd’hui très dégradées, particulièrement celle du niveau supérieur du fait de l’installation d’une verrière intérieure non prévue lors de la construction initiale. Dans le cadre du projet, toutes les frises de la halle bassin sont restaurées, les tesselles manquantes sont restituées. Pour cela, un protocole méticuleux de restauration a été mis en place : vérification de la qualité des éléments céramiques en place et recherche de carrelage neuf pour trouver un équivalent.

Dans le hall d’entrée

L’entrée de la piscine présente également une décoration composée de mosaïques, au sol et sur les murs. L’agencement des tesselles suivant un calepinage répétitif crée un décor géométrique accentué par l’emploi de couleurs différenciées : ocre, bleu ciel et brun.

Le projet de restauration des mosaïques du hall d’entrée prévoit également de restituer les tesselles manquantes par des tesselles faites à l’identique et de remplacer les carreaux de mosaïques dégradés.

Programme

Restauration de la piscine Pontoise

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2023
Surface(s)
3 693 m²
Coûts
17 065 000 € HT
Crédit photos
Pierre Marchand Architectes ; Ville de Paris ; Nicolas Duffaure
Réalisation mise à jour
mai 2023
debug, no arrray