Architecture du XXe en Côte d’Or

Le bâtiment doit être rapproché de la piscine d’Avallon (voir p. 22), conçue par les mêmes architectes et selon le même procédé constructif. Celui-ci repose sur une structure constituée de travées autostables en béton armé ; la vue latérale du bâtiment révèle les formes voûtées en berceau inversé. Les briques sont utilisées en remplissage entre les poteaux porteurs ainsi que dans le hall d’accueil. Ce procédé développé par les architectes pour divers équipements publics fut essentiellement appliqué dans les piscines. D’autres réalisations fondées sur ce concept dénommé PIAM (Piscines industrialisées à accroissement multiple) ont ainsi été construites en France, comme le centre sportif de Bois-Colombes (Hauts-de-Seine) ou une piscine à Orsay (Val-de-Marne). A Châtillon-sur-Seine, le dessin de la façade d’entrée largement vitrée mettant en rapport béton peint et bois participe largement à la réussite de l’édifice.

Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1893-2007- Éditions Picard –  2008

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
1968
Surface(s)
Non communiqué
Coûts
Non communiqué
Crédit photos
CAUE 71
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022