Reconstruction du collège « Giroud de Villette » - Clamecy

Route d'Armes, 58500 Clamecy

Les contraintes du site La visite des lieux, l’analyse du site, les impératifs du programme nous amènent à retenir quelques points essentiels qui ont été notre base de réflexion :
– La déconstruction du collège actuel et du bâtiment administration qui fera suite à une reconstruction : ce qui conditionne fortement la future implantation des nouvelles constructions
– Un accès depuis l’espace public contigu au gymnase qui est le point haut du site – Les espaces libres de toute construction se trouvent en contrebas, proche de la demi-pension et présentent une forte déclivité, surtout vers l’implantation de la demi-pension existante
– L’implantation et la configuration architecturale de la demi-pension dont il faudra tenir compte
– Un paysage environnant côté Sud, naturel et végétalisé qu’il semble souhaitable de préserver.
Compte tenu de ces différents éléments, notre projet découle des choix suivants :
– Un collège intime avec la nature: une harmonie avec le paysage environnant
– S’implanter au Sud de la parcelle disponible en s’inscrivant dans la pente naturelle du terrain, en alignement de la demi-pension existante.
Entre architecture et nature L’implantation du nouveau collège profite de la ligne en pente de façon à créer deux rez-de-chaussée :
– 1 rez-de-chaussée bas côté prairie offrant un panorama sur l’environnement paysager
– 1 rez-de-chaussée haut ouvert sur la cour de récréation en liaison avec l’entrée principale Nord de l’Etablissement Calé sur l’implantation et l’altimétrie du bâtiment de la demi-pension, le collège se justifie dans le prolongement de cet équipement, assurant une totale cohérence entre ces deux équipements scolaires.
La lecture architecturale se trouve renforcée par le prolongement de la coursive extérieure de la demi-pension en façade Sud qui dessert sur son développé une grande partie des locaux d’enseignement organisés en rez-de-chaussée haut et bas de ce nouvel établissement.

Une authentique ruralité d’un collège : un collège rural qui prend place dans le paysage
Sur un terrain qui dévale vers la campagne, cette construction s’organise suivant deux principaux corps de bâtiment parallèles, entre lesquels par un jeu de décalage se définit naturellement l’entrée principale d’un hall agora : coeur de communication de l’établissement. Le hall, coeur de collège, est à la fois l’entrée et le lieu de passage d’une aile à l’autre.
L’aile côté Nord se dédouble au rez-de-chaussée tel un bloc détaché où la vie scolaire s’organise en position stratégique de surveillance de la vie de l’établissement, des allées et venues, des espaces extérieurs.
Contigus, les pôles administration / espace enseignants trouvent leur emplacement.
Les pôles d’enseignement linéaires et rationnels se répartissent sur le 1er étage de l’aile Nord et sur les trois niveaux de l’aile Sud.
Les locaux de sciences et technologie sont quant à eux regroupés au rez-de-chaussée bas de l’aile Sud.
En opposition à cette rigueur géométrique des salles d’enseignement général, les salles d’arts plastiques et d’éducation musicale au 1er étage de l’aile Sud s’assouplissent dans leurs formes face au paysage environnant.
Ces formes émancipées se dupliquent à chaque niveau :
– soit pour organiser les espaces du CDI en articulation avec le hall et les principales circulations intérieures et extérieures (coursives) des flux d’élèves
– soit pour positionner la salle polyvalente mixte qui pourra fonctionner en totale autonomie du collège depuis son accès au rez-de-chaussée bas de l’aile Sud.
La diversité des lieux et leurs multiples liens de communications intérieure et extérieure favorisent l’appropriation des espaces par les élèves permettant à un collège de devenir un lieu de vie à part entière. Les espaces extérieurs récréatifs Ils s’organiseront naturellement en lieu et place du collège actuel à démolir.
La cour de récréation devient cour intérieure : espace structurant assurant l’articulation entre collège et gymnase avec une prépondérance de surfaces végétalisées qui renforce l’aspect paysagé naturel du site.
Les logements de fonction
Les logements de fonction totalement indépendants du collège, sont volontairement alignés sur la rue. Orientés Est/Ouest, ils disposent d’un accès privatif depuis la rue (hors enceinte du collège), chacun d’eux disposant d’un jardin privatif ensoleillé côté Ouest (clôturé), où la végétalisation des espaces vient se confondre avec les aménagements paysagés de l’enceinte du collège, favorisant une cohérence totale de l’ensemble.
La typologie proposée est la suivante :
– Deux logements T4 en duplex
– Un logement T4 en rez-de-chaussée adapté aux Personnes à Mobilité Réduite
Chaque logement dispose d’un garage venant en séparation de chaque habitation, favorisant leur indépendance et leur intimité de fonctionnement.
(ARKEDIF)

http://www.arkedif.fr
http://blog.arkedif.com/

Programme

Reconstruction du collège

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

5 840 m2

Coûts

5 300 000 € H.T.

Crédit photos

ARKEDIF

Date de mise à jour

25/11/2016