Reconversion de bureaux en 27 logements - Viroflay

78220 Viroflay

Situation de l’opération de reconversion

L’opération se situe au 112-114 avenue du Général Leclerc à Viroflay. L’environnement est constitué d’un tissu urbain hétérogène, où l’on trouve de l’habitat individuel, des bureaux ou du logement collectif de grande hauteur. On trouve également des activités, des commerces et services. L’immeuble de bureaux existant construit dans les années 70, s’élevait à R+6, en retrait par rapport à l’alignement sur rue. 

 

Reconversion et extension de l’immeuble

Le projet consiste en la transformation de l’immeuble de bureaux en logements, avec l’extension du bâtiment jusqu’à l’alignement sur rue. Le projet comprend 27 logements, les commerces existants sont agrandis.

Il est conçu de manière à créer un front bâti continu et tient compte de la volonté de la ville de requalifier cette portion de l’avenue du Général Leclerc.

L’extension comporte 5 étages sur rez-de-­chaussée, dont 4 à l’alignement, avec le 5e étage en retrait introduisant le volume ancien conservé.

Composition

La composition volumétrique du projet s’attache à créer une transition douce entre le bâtiment situé à sa droite (R+6) et le bâtiment voisin à gauche (R+l). Le projet se décompose en deux volumes clairement identifiables favorisant la transition entre le projet et l’existant, le premier corps à R+4 fait de vides et de pleins, au premier plan, introduit le second, en arrière plan plus fermé.

Ainsi la façade exposée plein sud est-elle protégée par un jeu de trumeaux disposés de manière apparemment aléatoire qui assurent dans le même temps une ouverture sur la ville et une transparence sur le bâti existant conservé.

Le concept de la façade exprime l’idée que le bâtiment est constitué d’un cœur brut en bois revêtu d’une vêture maçonnée venant le protéger. 

Matériaux

Les constructions sont élevées sur fondations par micro-pieux et structure générale en béton armé. Les loggias reçoivent une vêture en bois.

La façade sur l’avenue est constituée d’éléments en béton matricé teinté dans la masse, les garde-corps en serrurerie sont réalisés en barreaudage métallique laqué gris anthracite disposé en oblique.

Un cadre urbain contraint

Le projet se situe entre les arcades du viaduc SNCF et l’avenue, dans une parcelle assez étroite. La toiture du parking à l’arrière a été végétalisée, des jardins individuels sont réservés aux appartements en rez-de-chaussée.


Matérialité de la façade

La façade sur l’avenue est animée par un jeu de pleins et de vides. Les renfoncements, les saillies, la matière elle-même, tantôt absorbante, tantôt réfléchissante jouent avec la lumière et créent une façade vivante qui change selon la position du soleil. La projection des ombres des arbres accentue l’effet recherché. 


Une façade épaisse habitée

Le volume créé à l’alignement articule le bâtiment avec le volume adjacent assez bas. L’épaisseur ajoutée permet d’avoir une façade habitée qui crée un filtre entre les logements et l’avenue et un espace de transition avec l’extérieur.

 

Des logements qualitatifs

Les 27 logements se composent de T1, T2, T3, T4 et T5. Les grands logements sont traversants et bénéficient d’un espace extérieur sur l’avenue (orienté plein sud). Les prestations intérieures sont de qualité : parquet en bois, cuisines et dressings aménagés, …

 

Textes J.P. MALLET architecture

Programme

Reconversion d’un immeuble de bureaux en 27 logements (T1 au T5)

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

1912 m2 (logements), 178 m2 (commerces, hors parking)

Coûts

1516 euros/m2 HT (hors parking)

Crédit photos

@Che-Chia CHANG, @Robin George @caue78

Liens pages web

Date de mise à jour

15/03/2021