Préambule

Le projet se décompose en deux immeubles à réhabiliter le long de l’artère principale de la commune de Luzy. La commune développe depuis plusieurs années une approche urbaine et écologique globale, consistant à maîtriser l’étalement urbain et à préserver une vie de centre bourg. Le développement des services en périphérie du centre bourg pour des raisons de fonciers et de simplicité d’accès tant à vider le cœur de village des activités commerciales et donc d’une vie social pour les habitants. La valorisation du bâti existant est donc l’enjeu majeur du projet pour la commune.

Le choix des deux immeubles n’est donc pas un hasard puisqu’ils sont tous les deux sur l’axe routier principal de la commune. Le positionnement en centre bourg et le long de l’axe principal est un moyen simple d’assurer la visibilité de l’action de la commune afin de faire office d’exemple pour les autres propriétaires immobilier de la commune.

Parti architectural

Le projet s’inscrivant pour les deux immeubles dans un cadre bâti existant le parti urbain n’est pas au centre de la démarche. Toutefois la volonté de conserver du commerce et de réintroduire des services en centre bourg est un point important dans le traitement des façades du projet.

Centre social maison Roché : Le programme de centre social nécessite un accès simplifié et donc une visibilité et un traitement spécifique de la partie accessible au public. Le rez de chaussée de la maison « Roché » doit permettre par le traitement de la façade de signifier le caractère institutionnel de l’équipement. Le projet propose pour cela une transparence total de l’espace accueil depuis la rue afin de simplifier l’accès. L’objectif est de rendre visible et accessible le centre social pour l’ensemble du public de la commune. La façade Sud sera traitée par un enduit clair et des encadrements de baies ton pierre afin de mettre en valeur le bâti existant.

Aménagements intérieurs : Le projet consiste à aménager dans un bâti existant l’ensemble des bureaux du centre social pour la commune. La problématique pour le rez de chaussée est de permettre un apport de lumière pour l’ensemble des espaces. L’ensemble des espaces ont un apport de lumière soit direct ou indirect par des menuiseries intérieures pour les bureaux MSA CARSAT et AS.

La proposition consiste à mettre en valeur la ruralité du territoire et la volonté écologique affichée de la commune par l’utilisation du bois dans les aménagements intérieurs.

Dans un souci d’économie le projet développe une approche mesurée pour l’utilisation de ce matériaux noble et coûteux. Les espaces étant contraints la proposition consiste à intégrer l’ensemble du mobilier nécessaire à l’activité du centre social pour optimiser les espaces.

La proposition consiste à utiliser le bois pour l’ensemble des éléments du projet en contact avec l’usager. Le choix est d’utilisé le bois dans la fabrication de l’ensemble des meubles afin de réchauffer les espaces et de créer une atmosphère « familiale » pour les visiteurs et le personnel. Le reste des aménagements sont simples pour le cloisonnement (placoplatre) et durables pour les plafonds, les sols (carrelage ou béton brut industriel) permettant un entretien simplifié et une durabilité optimum.

L’objectif est de souligner les points singuliers du projet en contact avec le bois : le mobilier d’accueil, les portes d’accès au bureau et l’escalier d’accès aux étages seront les éléments structurants. Ces points permettent de souligner le caractère institutionnel du lieu et de créer un sentiment de bien être pour l’ensemble des usagers en évitent les matériaux et le mobilier impersonnel choisi sur catalogue. L’objectif est de proposer un centre social rural à Luzy, dans le Morvan et non un projet standardisé neutre.

Le bois est un fil conducteur guidant le personnel et le visiteur de l’espace d’accueil jusqu’à la salle de réunion dans les combles du bâtiment.

(Michael Bizouard)

https://mbarchitecte.com/

Programme

Aménagement d’un centre social avec cellule commerciale et deux appartements

Maître(s) d'ouvrage(s)
Année de réalisation
2020
Surface(s)
450 m²
Coûts
980 000 €, communiqué par le maître d'oeuvre
Crédit photos
Michael Bizouard, architecte
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022