Réhabilitation et extension du Palais des fêtes de Romainville - ROMAINVILLE

28 avenue Paul Vaillant Couturier, 93230 ROMAINVILLE

OBS-440
« les mots du maître d’œuvre »

Engagée en 2018, la réhabilitation – extension du Palais des fêtes de Romainville poursuit l’objectif de faire de ce lieu déjà emblématique un nouvel équipement public ouvert sur la ville, une fabrique de création artistique, d’émulation et d’émergence de talents. Le projet de rénovation de l’ancien Palais des fêtes s’est inscrit dans un projet d’aménagement plus global d’un nouvel espace public mixte intégrant la parcelle arrière du bâtiment qui abrite :
– Une salle de spectacle modulable de 180 places à vocation culturelle adaptée au spectacle vivant, dotée de gradins rétractables ;
– Une salle évènementielle polyvalente de 500 places ;
– Des espaces destinés à l’accueil du public avec la transformation du hall d’entrée en un lieu convivial doté d’un bar et d’un espace de petite restauration ;
– Un pôle culturel qui disposera de bureaux administratifs, de locaux techniques et d’entrepôts pour le matériel des spectacles ;
– Un lieu pour l’association Un neuf trois Soleil ! ;
– La Maison de la philo ;
– Un nouvel espace vert et des jeux pour enfants.

Un lieu chargé d’histoire

L’histoire de ce bâtiment commence en 1937 avec la construction du Pavillon de la Pologne pour l’exposition Universelle « des Arts et des Techniques appliqués à la Vie moderne » de Paris. Le maire de Romainville de l’époque, Pierre Kerautret, fit racheter la structure métallique en cours de démontage, pour ses capacités modulaires, celle-ci mesurant 16 mètres sur 32. Sa charpente métallique originellement constitutive de l’ensemble du Pavillon de la Pologne est donc un témoin précieux de l’histoire du bâtiment. Le maire souhaitait en faire une salle municipale d’éducation physique et le nouvel édifice fut le premier bâtiment institutionnel à orner l’Avenue Paul Vaillant Couturier. La charpente fut donc flanquée de deux nouveaux corps de bâtiments, et la façade principale habillée dans un style « art déco », correspondant alors aux canons de l’époque. La construction fut achevée après la guerre, et le bâtiment fut finalement utilisé comme salle de cinéma, de réception et d’accueil d’évènements culturels. Au fil du temps les volumes ont été altérés et modifiés pour répondre aux nouvelles demandes fonctionnelles.

Redécouvrir et revaloriser

Le projet de réhabilitation et d’extension a pour objectif de mettre en évidence la partie historique la plus importante du site, à savoir la structure métallique jusque-là dissimulée, et de conserver le maximum d’espace libre sur la parcelle pour l’aménagement d’un jardin accessible au public. Sur la base de ces deux grandes orientations, le programme prévoit la création de deux nouveaux volumes indépendants, qui se présentent sous la forme de deux cristaux aux formes angulaires.

Un jeu de lumière, transparences et couleurs

La recomposition complète de la façade aveugle, a conduit les architectes à privilégier la création de grandes ouvertures qui relient l’espace existant de l’ancienne salle de spectacle à la ville. La structure métallique historique est mise à nue et libérée de tout élément étranger, renaissant ainsi comme le protagoniste de cet espace généreux.

L’ancienne salle des fêtes est transformée, d’une part, en un nouvel espace d’accueil pour les futures salles de spectacle et, d’autre part, en un porche ouvert sur la rue qui permet au public d’accéder au jardin tout au long de la journée. L’ancien volume devient transparent, perméable, sans perdre son caractère d’origine, et permet d’ouvrir sur le jardin depuis la rue. Cet espace devient diaphane, se remplit de lumière naturelle à travers les ouvertures de la façade et devient un porche et un hall d’accès aux salles de spectacles, aux bureaux, et à l’association « Maison de la Philosophie » installée dans l’aile ouest.

Chaque salle de spectacle a une ambiance différente. La salle événementielle, ouverte sur le jardin, possède de grandes baies vitrées qui apportent de la lumière et une sensation d’espace. Le volume de la salle s’intègre au bâtiment existant et sa structure métallique, entièrement nouvelle, interprète d’une manière moderne la structure historique. Cette pièce peut être agrandie vers l’extérieur en laissant ouvertes les portes du jardin.

La salle modulable, destinée aux représentations théâtrales et concerts, est de couleur sombre pour mieux répondre aux besoins du programme. L’accès se fait par 2 vestibules, un de chaque côté, qui mènent directement au cœur de la salle, et le volume est séparé du reste du bâtiment par un petit patio qui illumine le foyer et les espaces pour les artistes.

Le bâtiment ainsi réhabilité est complètement transformé, s’ouvre vers la ville et offre une image recomposée de l’ancien volume, créant un dialogue entre la structure d’origine du Pavillon et la création contemporaine de ce nouveau centre culturel.

Programme

Auditorium, salle de spectacle, bureau, foyer, loges artistes, services

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

2735 m²

Coûts

8,4 millions d'euros HT

Documents

Crédit photos

Duccio Malagamba

Date de mise à jour

15/12/2020