Cette maison allie une histoire locale forte, un savoir-faire constructif ancien et une exemple de rénovation de qualité. Construite en 1869 en tant que laiterie, l’activité n’a perduré qu’une vingtaine d’années. Propriété de la commune, elle n’a cependant été vendue qu’en 1990 à un particulier pour être transformée en logement. Cette bâtisse a accumulé toute une histoire du village pendant cette période : des militaires l’ont utilisée pour s’abriter, les gens du village pour se réunir et y fumer du jambon (l’âtre massif était capable d’accueillir 2 cuves à Comté), les jeunes pour y faire la fête, etc.

Le premier propriétaire n’a réalisé que des travaux sommaires : transformation de la porte d’entrée d’origine en baie vitrée, création d’une nouvelle entrée et de pièces à l’étage.
Revendue en 2000 à ses propriétaires actuels, c’est à partir de cette date qu’une véritable rénovation est réalisée. Après environ 5 années de réflexion/conception en lien avec des architectes locaux, les travaux débutent en 2005. La volonté était de réaliser une rénovation conservant la qualité architecturale tout en y apportant un nouvel usage et de nouvelles fonctionnalités. Ainsi, le volume global, les ouvertures en façade (notamment celles caractéristiques des fromageries locales), les murs en pierres extérieurs et intérieurs, la voûte, les tuiles d’origine en écaille ont été conservés.
L’enduit utilisé pour les murs est composé de sable local, morceaux de tuiles, petits cailloux, chaux et chènevotte. Le toit a été modifié pour accueillir 4 lucarnes capucines et apporter de la lumière dans les pièces de l’étage. Une isolation en laine de bois a été réalisée en toiture et sur la façade ouest. Cette dernière comporte également un bardage bois à pose verticale rappelant la matérialité des fermes comtoises tout en apportant un aspect contemporain à la construction. L’ensemble des zingueries est réalisé en cuivre.
Au rez-de-chaussée, une chape en béton a remplacé les anciennes dalles en pierre disparues. Elle a permis l’installation d’un chauffage au sol qui permet de libérer l’espace et d’augmenter le confort de la pièce à vivre. L’isolation par l’extérieur a permis de conserver la voûte intérieure dans la cuisine (ancien espace de la « cave ») en pierres apparentes. Le tuf calcaire, lui aussi d’origine, forme l’arche ; ses porosités caractéristiques lui confèrent une bonne isolation.
Au premier étage, un pallier dessert 4 pièces agencées, optimisant les espaces et leurs fonctionnalités. Une cloison en terre-paille a été réalisée pour ses propriétés isolantes à la fois thermique et phonique.
(Texte : CAUE 25 après rencontre du propriétaire)

Programme

Rénovation d’une ancienne laiterie en maison

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2010
Surface(s)
185 m² d’emprise au sol 220 m² de surface habitable
Crédit photos
CAUE 25
Réalisation mise à jour
juin 2024
Array
(
    [lat] => 46.8510347
    [lng] => 6.2062454
    [zoom] => 12
    [markers] => Array
        (
            [0] => Array
                (
                    [label] => Rue du Leussus, 25560 Bouverans, France Bourgogne-Franche-Comté
                    [default_label] => Rue du Leussus, 25560 Bouverans, France Bourgogne-Franche-Comté
                    [lat] => 46.8511372
                    [lng] => 6.2063765
                    [geocode] => Array
                        (
                        )

                    [uuid] => marker_667440fc9c3b5
                )

        )

    [address] => Rue du Leussus, 25560 Bouverans, France Bourgogne-Franche-Comté
    [layers] => Array
        (
            [0] => OpenStreetMap.Mapnik
        )

    [version] => 1.5.6
)