La couverture de la Bièvre, commencée en 1870, s’achève en 1956 en proche couronne. Dès lors contenue dans un coffrage de béton, elle est déviée en juillet 2019 le temps de travaux de réaménagement, avant de retrouver son lit naturel et de couler à nouveau à ciel ouvert dans le Val-de-Marne, depuis le 14 mars 2022.

600 mètres viennent en effet d’être renaturés dans les communes d’Arcueil et de Gentilly, à l’issue d’un chantier de 27 mois. Le projet a été mené par le Conseil départemental, en partenariat avec l’Établissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre, le Syndicat mixte du bassin-versant de la Bièvre et les deux municipalités. Les travaux, d’un montant de 10 millions d’euros, ont été financés par le Département du Val-de-Marne, la Métropole du Grand Paris, l’Agence de l’Eau Seine Normandie et la Région Île-de-France. Une dotation 929 501 € a également été attribuée par le Fonds de Solidarité et d’Investissement Interdépartemental (FS2i) pour l’année 2022.

Des aménagements paysagers et urbains accompagnent cette réouverture : adaptation d’un parc et de deux routes départementales afin de disposer de noues végétalisées pour récupérer et infiltrer les eaux de ruissellement ; création de 200 m² de passerelles piétonnes, plantation de 213 arbres et 220 baliveaux ou encore réalisation d’une zone de rétention en cas de crue.

Connecté à la coulée verte Bièvre-Lilas et au parc du Coteau-de-Bièvre, ce tronçon renforce le réseau écologique du département en favorisant la biodiversité. Cette portion finalement rendue visible constitue également un vecteur de bien-être pour l’ensemble du vivant (humains et non-humains) et profite ainsi à la résilience urbaine du Val-de-Marne. Les habitants peuvent désormais profiter d’un nouvel espace de promenade et de rafraîchissement, situé le long d’une rivière emblématique du patrimoine naturel et culturel local.

Programme

Réouverture et renaturation d’un tronçon de 600 m de rivière enterrée

Aménagements paysagers et urbains :

  • adaptation d’un parc et de deux routes départementales
  • création de noues végétalisées pour récupérer et infiltrer les eaux de ruissellement
  • création de 200 m² de passerelles piétonnes
  • plantation de 213 arbres et 220 baliveaux
  • réalisation d’une zone de rétention en cas de crue
Année de réalisation
2022
Surface(s)
600 m
Coûts
10 000 000 €
Crédit photos
CAUE 94
Contact
Conseil départemental du Val-de-Marne / Direction de la Communication, service Relations presse / relationpresse94@valdemarne.fr
Réalisation mise à jour / donnée
octobre 2022