Résidence « City’ZEN » - Hérouville-Saint-Clair

avenue de la Valeuse, 14200 Hérouville-Saint-Clair

Le projet s’inscrit dans le cadre d’un plan de composition précis qui met en avant la recherche de qualité dans l’organisation du tissu urbain et ses échelles de voisinage et de convivialité. L’îlot «Valeuse ouest» a son identité particulière avec son contexte arboré, les volumes bâtis s’enroulant autour d’un jardin central partagé et parcouru qui accueille les entrées des habitations.
Cet îlot calme, compose entre les volumétries basses R+2 et une volumétrie R+7 sous forme de «tour signal» qui caractérise et identifie le lieu dans le paysage urbain. L’intégration de l’élément végétal au bâti est déterminant dans l’accompagnement et le prolongement de la végétation existante où les «terrasses jardin» prennent une importance particulière adaptée à la pratique contemporaine du logement qu’elles soient partagées ou privatives. Elles donnent de l’esprit et du sens au projet en jouant avec les perspectives végétales du boulevard du val.

Le projet est accessible aux personnes handicapées. Ces dernières peuvent emprunter sans risque les cheminements communs et s’approprier les différents endroits du jardin intérieur.

Le projet intègre les orientations du plan de composition : l’architecture développée assure l’unité du lieu et l’expression des différentes échelles de la relation au voisinage et ses appropriations (les squares de poche au regard du grand jardin partagé en sont le reflet et un des éléments guide d’une réflexion globale). Les bâtiments d’habitation R+2 avec leurs larges terrasses décalées confirment cette recherche d’échelle de perception et de pratique des espaces de vie.
Le bâtiment R+7 répond à une fonction supplémentaire de signal dans le paysage urbain, son architecture en strates décalées est en harmonie de concept avec les bâtiments les plus bas pour dégager les mêmes terrasses jardins et porter haut dans le paysage de la ville l’expression architecturale et l’esprit du projet «Les Jardins Suspendus». La terrasse du bâtiment Sud pourrait d’ailleurs être accessible et aménagée en espace de vie partagé en balcon sur la grande Avenue avec son premier plan arboré dans la perspective du boulevard du val.

Les bâtiments R+2 sont revêtus d’un enduit blanc avec plusieurs séquences colorés. L’ensemble affirme la volumétrie avec ses façades décalées. Le bâtiment R+7 est habillé d’un parement aluminium finement calepiné, irisé des tonalités de couleurs d’automne en harmonie avec le cadre végétal et les appropriations des terrasses jardins suspendus. Cette disposition confère une identité particulière et adaptée au contexte. L’objectif est d’arriver à réaliser des façades lisses et les plus planes possible et ce avec de grand panneaux.

Les expressions de détails doivent conférer une simplicité dans le design du projet, ainsi les terrasses sont délimitées par des gardes corps minimalistes en vitrages de sécurité. Les menuiseries à ouvrant caché et leurs circulations gris foncé se confondent avec les surfaces vitrées, limitant la géométrie des baies à leur plus simple expression. Les volets roulants sont également en aluminium gris foncé. Une résille métallique habille les escaliers extérieurs donnant accès aux logement duplex en étage, elle permet de recevoir de la végétation qui prolonge le jardin central à la verticale.

Le jardin est un composant essentiel du projet des aménagements extérieurs. Il permet de poursuivre les liaisons piétonnes entre les différents axes de cheminements existants, et de
s’inscrire dans les parcours du quartier du Val. Un chemin en dalles béton engazonnée «écologiques» traverse le jardin. Des bancs linéaires, accompagnés de platelage d’un côté et de jardins creux, permettent d’être des espaces d’attente et de repos. Ces jardins creux sont composés de plantes humides de type prêle.
De part et d’autre du jardin, des prairies de rétention sont créées pour la gestion des eaux pluviales et sont plantées de graminées. Le cheminement principal est quant à lui en béton brossé et intègre les érables existants conservés.

(texte Bienvenu Architectes Associés)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

2 337 m2

Coûts

2 710 000

Crédit photos

Septième Ciel Images - François Monier

Date de mise à jour

23/11/2018