Résidence Maison Rouge - Le Pellerin

44640 Le Pellerin

Opération présentée lors de la journée de visite « Projet urbain communal et logement social » organisée par le CAUE 44 le 11 décembre 2014.

Etudes préalables : HYBRIS Architectes

PROJET COMMUNAL 2007
296 logements d’ici à 2016
La commune du pellerin s’inscrit dans la métropole nantaise.
Les orientations du PADD, approuvé en 2007 visent la production moyenne de 30 à 35 logements par an, pour atteindre une population d’environ 4700 à 4800 habitants en 2016, et ce afin de répondre au vieillissement démographique constaté.

Densification prioritaire du centre-bourg
Le projet rejoint l’objectif de densification prioritaire du bourg ancien, en renouvelant les dents creuses et les cœurs d’îlots, et ce afin de limiter l’étalement urbain.

Favoriser la mixité sociale et urbaine
Le projet participe à l’augmentation de la part de logements sociaux sur la commune, afin de faire passer le taux actuel de 8 % à 20 %. La mixité urbaine consiste quant à elle à mêler les formes individuelles et collectives.

PARTI D’AMÉNAGEMENT
Un îlot perméable et mixte
Deux venelles (dont l’une piétonne) traversent l’ensemble locatif et relient la rue Pierre Chanson à la rue du 11 novembre. Ces venelles distribuent, par une série de passages, deux îlots de logements individuels. Au centre se trouve l’ancienne gendarmerie réhabilitée en 9 logements collectifs.

« Le projet de 22 logements locatifs sociaux se situe sur le site de l’ancienne gendarmerie du Pellerin, à la périphérie immédiate du centre-ville.
Notre intervention cherche à participer à l’évolution du quartier et anticipe sur les futurs aménagements d’urbanisme entre la récente médiathèque et le bureau de poste. Dans cette perspective, le projet intègre une dimension urbaine dans sa composition architecturale, favorise les traversées, les liaisons et l’ouverture sur les quartiers environnants.
Trois entités bâties distinctes distribuent la propriété : l’îlot B correspond à la restructuration de l’ancienne gendarmerie en 9 logements collectifs et les îlots A et C intégrant respectivement la création de 9 et 4 logements individuels groupés autour d’un jardin central.?» (Texte : Hybris architectes)

ORGANISATION DES LOGEMENTS
Dispositif de cour intérieure
Les îlots A et C s’organisent autour de cours intérieures arborées, permettant l’accès aux logements ou aux jardins.

Intimité progressive
Ce dispositif de cour permet une intimité progressive, à l’échelle de 4 ou 9 voisins. Chaque logement possède un espace extérieur privatif : jardin ou balcon. L’intimité entre locataires est résolue par les jeux de redents à l’étage et par des séries de claustras / ganivelles au rez-de-chaussée.

Un logement + une annexe
Chaque logement individuel possède une pièce supplémentaire, sous la forme d’annexes disposées aux deux extrémités de la venelle piétonne, permettant ainsi de ranger poussettes et vélos.
Pour les logements collectifs, les annexes intègrent le rez-de-chaussée du bâtiment de l’ancienne gendarmerie.

LES MATÉRIAUX
Déclinaison d’un même matériau en une gamme colorée
Le projet utilise un bardage en plaques de fibres de ciment ondulées ou plates, déclinées selon trois couleurs : noir, rouge et vert.
La couleur crée un repère à l’échelle du quartier et permet d’identifier les typologies : le rouge est réservé aux logements collectifs de l’ancienne gendarmerie, tandis que les logements individuels sont reconnaissables à leur bardage noir. Un vert pomme domine à l’intérieur des cours.

DU POINT DE VUE ÉNERGÉTIQUE
Label THPE
Le label « très haute performance énergétique » atteste que le bâtiment respecte un niveau de performance énergétique globale supérieur à l’exigence réglementaire, vérifié grâce à des modalités minimales de contrôle.
Pour le label THPE, les consommations conventionnelles d’énergie primaire doivent être inférieures d’au moins 20 % par rapport à la consommation de référence RT 2005 .
Le label se traduit ici notamment par une isolation extérieure et une ventilation double flux. (Texte : CAUE 44)

Programme

22 logements locatifs sociaux
9 logements collectifs
13 logements individuels groupés

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

1 595 m2 (SHON) / 880 m2 (SHAB) / 632 m2 (SHAB réhabilitée)

Coûts

1 760 500 € (HT, compris VRD) / 2 105 558 € (TTC) / 1 077 €/m2

Documents

Crédit photos

© CAUE de Loire-Atlantique

Date de mise à jour

07/07/2016