Restauration des façades de la Mairie du 11e arrondissement de Paris

12 Place Léon-Blum, 75011 Paris 11e Arrondissement

Contexte de l’opération

Repère urbain de première importance, la Mairie du 11e arrondissement de Paris est située sur la place Léon-Blum, à l’angle du boulevard Voltaire et de l’avenue Parmentier. Première mairie d’arrondissement réalisée sous le Second Empire, elle a été construite par l’architecte Étienne-François Gancel. Son architecture, caractéristique du XIXe siècle, a servi de modèle pour un grand nombre de mairies parisiennes. Édifiée en pierre de taille, la mairie possède en effet un riche décor sculpté sur ses façades. La salle des fêtes a été décorée en 1907 par le peintre de l’école des Beaux-Arts de Nancy, Victor Prouvé. On retrouve les éléments de langage néo-classique sur la façade principale : les baies en plein cintre, le cadran d’horloge et le campanile.

 

Description des façades et des toitures

La composition des façades est homogène, ordonnancée par la symétrie et les rythmes réguliers des pleins et des vides. La façade principale sur la place Léon-Blum, richement décorée, souligne le caractère public de l’édifice. Pour s’adapter à la vie contemporaine, la Mairie du 11e arrondissement a subi plusieurs transformations, dont la plus importante se situe sur la façade principale avec la fermeture de son porche par des grandes baies vitrées. Les trois autres façades présentent également une ornementation ordonnancée. Elles sont rythmées par de grandes baies et des pilastres surmontés de chapiteaux corinthiens. Toutes les façades sont réalisées en pierre de taille. 

 

Diagnostic et projet de restauration

Plusieurs types de détérioration ont été constatés sur les pierres des façades : salissures, efflorescences, desquamations, dissolutions, cassures. Ces désordres ont plusieurs causes comme la pollution, les intempéries, l’humidité, la présence d’oiseaux, les anciennes réparations non adaptées au bâtiment… 

 

Le projet de restauration réalisé par l’atelier d’architecture Dimitri Torossian veille à respecter et valoriser l’architecture de l’édifice et ses matériaux dans le but de transmettre ce patrimoine aux générations futures. Il présente également une démarche environnementale forte. Dans un souci d’authenticité, mais également d’économie de moyens, le remplacement d’éléments entiers est envisagé uniquement lorsque l’état de la matière existante ne permet pas sa conservation sur place. Quant aux matériaux et techniques employés, ils sont rigoureusement choisis pour préserver l’aspect originel de l’édifice. Les produits chimiques sont proscrits ; la pierre et les mortiers de chaux sont entièrement composés de matériaux naturels, sains et locaux. En plus de la restauration des façades et de la toiture, quelques travaux annexes sont également entrepris pour améliorer l’usage et l’entretien du bâtiment : 

– Création d’un escalier et d’une passerelle de visite pour accéder aux combles du bâtiment

– Mise en place de stores sur l’ensemble des fenêtres des façades

– Purge des installations électriques ne servant pas

– Adaptation des alimentations électriques en façade

Programme

Restauration de la façade et des toitures de la Mairie du 11e arrondissement de Paris

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2022
Coûts
1,35 M d’euros TTC
Crédit photos
Atelier d’Architecture Dimitri Torossian et Ville de Paris
Réalisation mise à jour
mars 2023
debug, no arrray