Restructuration de l’abbatiale - Saint-Nicolas-Lès-Cîteaux

Abbaye de Cîteaux, 21700 Saint-Nicolas-Lès-Cîteaux

Architecture du XXe de la Côte d’Or

L’Ordre cistercien, créé en 1098, prône une vie autarcique marquée par l’isolement et la pauvreté. Son succès à l’époque médiévale, notamment sous l’impulsion de Bernard de Clairvaux, s’accompagna de la création de nombreux établissements (environ 740 abbayes au XIVe siècle). Mais comme Cluny, l’abbaye de Cîteaux fut démantelée après la Révolution. Dans un cadre éclectique – certains bâtiments subsistants datent des XVIIIe et XIXe siècles – la communauté prit conscience des insuffisances de son lieu de culte (éclairage violent, mauvaise acoustique). L’architecte, dont les convictions religieuses favorisèrent les rapports avec les moines, proposa d’inverser le sens de l’église. L’abside fut donc rasée, des murs abattus, mais la toiture de tuiles fut conservée ; les piliers ont été intégrés au nouveau volume. Dans cet espace centré sur l’autel, on perçoit fortement la présence des murs massifs, teintés d’un enduit clair accrochant la lumière. Fidèle au dépouillement cistercien, l’édifice ne comporte pas de vitraux ; mais l’éclairage dispensé de façon directe dramatise l’atmosphère et élève le regard vers le ciel. L’église a été achevée pour la commémoration du 900e anniversaire de l’Ordre.

 » Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1893-2007 – Éditions Picard-2008 « 

Types de réalisation

Année de réalisation

Coûts

Non communiqué

Crédit photos

CAUE 71

Date de mise à jour

23/12/2016