Entre nouvelle urbanité et environnement végétal

La salle associative de la Rigole est un petit équipement municipal, situé au coeur du quartier Camille Claudel  (labellisé EcoQuartier Etape 4). Ce nouveau quartier, en bordure du plateau de Saclay, est composé de logements collectifs de R+1 à R+4, de commerces et d’équipements de proximité autour d’espaces publics bordés de noues paysagères.

La salle est positionnée sur le trajet permettant aux habitants du nouveau quartier de rejoindre la rigole des Granges et la rue Maximilien Robespierre desservant la quasi totalité des équipements du secteur (écoles, collège, lycée, gymnases, piscine, squares, etc.). Un positionnement stratégique dont elle tire parti.

Le bâtiment, réalisé par la SEM PARIS SACLAY Aménagement et conçu par Malabar Architectes, s’inscrit harmonieusement dans le contexte urbain du nouveau quartier, tout en faisant écho à l’environnement naturel immédiat  : la rigole des Granges (qui alimentait autrefois les Grandes Eaux du Château de Versailles) et le square Jean Cattant, aire de jeux dédiée aux jeunes enfants.

 

Une évocation du passé agricole du site

Le bâtiment, en ossature et bardage bois, s’inspire de la forme des hangars agricoles, en charpente bois à deux pentes. La référence est parfaitement lisible depuis le square Jean Cattant où le pignon est entièrement recouvert de tôle ondulée galvanisée.

Le reste du bâtiment est recouvert de bardage bois, employé en façade et en toiture, avec un jeu de tasseaux qui laissent entrer la lumière et créent une impression de légère vibration de l’ensemble. Les architectes ont choisi ce bardage «  pour son aspect brut, pour appuyer la connexion du bâtiment avec les espaces végétalisés des noues du quartier, pour sa durabilité et pour faire écho à l’école en bardage bois qui se situe à proximité  ». Le bois (du mélèze français) a été pré-grisé, pour assurer sa stabilité de couleur dans le temps et éviter le rejet de tanin les premières années.

 

Un espace polyvalent au service du lien social

L’espace intérieur est simple et confortable  : un grand espace polyvalent baigné de lumière naturelle, une petite cuisine ouverte, des sanitaires et un local de rangement. La décoration est épurée  : un sol souple gris (revêtement PVC, acoustique et résistant au poinçonnement), des murs et des plafonds blancs (panneaux acoustique et thermique en laine de bois), que seules viennent souligner très élégamment les lignes sombres des poutres en épicéa massif s’affinant à mesure que l’on approche du faîtage.

La salle, largement vitrée côté cheminement piéton, est souvent éclairée telle une lanterne le soir  : aide aux devoirs, réunions associatives, conseil de quartier … les activités y vont bon train.

Une petite terrasse couverte, prolonge l’équipement sur l’extérieur, et ménage un sas d’entrée bienvenue vis à vis du parking attenant. Des plantes grimpant le long des câbles tendus jusqu’à la toiture assurent à cet endroit un filtre végétal complémentaire.

 

L’avis du CAUE de l’Essonne :

Très utilisé au quotidien par les associations et les riverains du quartier, cet équipement de proximité, participe pleinement à l’appropriation réussie du nouveau quartier par ses habitants.

Programme

Construction neuve d’une salle associative de 135m² et d’un espace extérieur de 20m².

Maître(s) d'ouvrage(s)
Année de réalisation
2018
Surface(s)
135m² SDP 20m² Terrasse
Coûts
430 000€ HT
Crédit photos
CAUE 91 | Malabar architectes | Philippe Billard
Réalisation mise à jour
octobre 2023
debug, no arrray