La réhabilitation de cette ancienne ferme termine la réhabilitation d’un ensemble cohérent d’anciens bâtiments autour de l’église de Courtefontaine. En effet, par étapes successives, l’ancien prieuré (actuel atelier d’un facteur d’orgues) et la mairie ont déjà été restaurés et l’église elle-même a fait l’objet de travaux de couverture importants.

Intégration dans le village
Par ailleurs, la présence sur cette ferme d’un élément contemporain (galerie couverte), alors que le reste du bâtiment est conservé dans sa volumétrie actuelle, sert de prolongement contemporain aux formes architecturales anciennes environnantes. Cette galerie illustre le dialogue qui peut exister entre constructions anciennes et nouvelles. Elle illustre également l’évolution des formes architecturales qui doit pouvoir se manifester dans un village, selon les époques de construction des bâtiments.
La démarche adoptée par la commune, aidée par le CAUE du Jura, est volontairement économe et respectueuse de l’espace naturel puisqu’elle ne cherche pas à construire un nouveau bâtiment et donc à “consommer” de la surface de terrain vierge.
Au contraire, tirant partie de la présence de cet édifice et de sa proximité avec d’autres édifices publics ou singuliers du village (mairie, église, prieuré, institut de rééducation), elle décide de le réhabiliter et d’y créer un lieu d’activités culturelles.
Cette réhabilitation permet aussi de conserver la maçonnerie de moëllons de pierres, les encadrements de fenêtres en pierres de taille. Le plus grand usage est fait de matériaux renouvelables (bois charpente et fenêtres) ou recyclables (terre cuite, acier).

Organisation fonctionnelle
Le projet est organisé au seul niveau du rez de chaussée. Il conserve le mur en moellons entre l’ancienne étable et l’ancienne grange. La façade côté pelouse ainsi que l’angle en retour sur le pignon sud-ouest seront démolis. La façade en renfoncement au dessus de l’ancienne soue à cochons est conservée.
La façade côté chêne est conservée dans sa composition actuelle, seuls des fenêtres donnant dans l’étable sont créées pour apporter un complément de lumière naturelle.
La bibliothèque est implantée dans l’ancienne étable, permettant d’aménager en fond de cette pièce un coin-lecture/soirée contes avec gradins, sous une grande fenêtre en bandeau.
La salle principale (occupant les 2 travées de la grange et du logement) ouvre largement sur la pelouse. Des annexes s’organisent autour de cette salle (sanitaires accessibles également pour la bibliothèque, rangements, office). Pour le fonctionnement de cette salle, d’autres annexes sont nécessaires: local poubelles et chaufferie. Ils sont situés à côté de l’office sur le pignon sud-ouest.
Une galerie couverte longe la façade sud-est côté pelouse et la façade pignon sud-ouest. Elle offre l’agrément d’un espace extérieur abrité en prolongement direct avec la salle principale (par l’intermédiaire de portes vitrées) ainsi que l’avantage d’absorber visuellement les volumes annexes.
Cette galerie est composée d’une trame de poteaux métal avec un remplissage en partie haute en lames de bois posées à claire-voie servant de brise-soleil et de pare-pluie.
De part et d’autre du bâtiment, des parvis sont réalisés. Du côté de l’institut, le parvis assure la jonction avec la pente enherbée existant derrière la mairie par une série de larges gradins qui permettent aux usagers de la salle et aux gens du village de s’asseoir.
Ces parvis sont traités en béton avec des empreintes de plantations pour les rendre anti-dérapants.
La liaison entre le parking communal et la salle est réalisée par un chemin piéton entre la mairie et le centre de rééducation.
Les arbres existants sont conservés.

Matériaux & prestations diverses :
– Les poteaux de la galerie sont en métal pour obtenir une plus grande finesse ainsi qu’un aspect plus contemporain de l’ensemble, et pour éviter des contreventements.
– Utilisation d’un enduit traditionnel finition grattée, teinte ocre beige.
– Porte de grange positionnée selon le même principe que les fenêtres et portes existantes (à 17cm du nu extérieur du mur). Cet ensemble est doublé de lattes bois pour conserver le plus possible l’impression d’un plan uniforme tout en laissant la possibilité de vues depuis l’intérieur.
– En pignon, pas de débord ni de zinguerie en rives, ni de tuiles à rabat. Réalisation d’une rive selon le principe d’une ruellée avec dévirure.
(Texte Pierre Guillaume)

Prix :

Conseil général du Jura – Mentions spéciales pour la démarche engagée par le maître d’ouvrage et le maître d’oeuvre – 2011 :
Mention – catégorie Construction publique
Éléments remarquables :

La revitalisation d’un centre village et la volonté affirmée d’inscrire un projet du XXIème siècle dans un site classé.

Notice dans la publication du Palmarès JURA 2011, p. 33 :
http://fr.calameo.com/read/001177522629988199683

Programme

Salle culturelle Bibliothèque

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2007
Surface(s)
249 m² + 67 m² galerie
Coûts
542 665,21 € HT
Crédit photos
Pierre GUILLAUME
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022