bureaux et ateliers labellisés passiv’haus

Le concept formel est basé sur une double symbolique : un socle minéral, solide, sur lequel on peut bâtir un projet viable ; une boîte suspendue, décalée, qui renvoie à la cabane. Créer son entreprise, c’est concevoir un projet créatif sur des bases solides. Ce bâtiment passif bio-conçu s’installe dans un volume compact avec atrium central qui distribue les locaux, les orientations favorisant le confort thermique.

 

Bâtiment remarqué par le jury du Grand Prix d’Architecture et d’Urbanisme de Haute-Normandie 2016

Description architecturale du projet

“Le projet accueille des entreprises dédiées à l’éco construction. Il se compose de 39 bureaux, 11 ateliers, 1 matériauthèque et 2 salles de réunion pour une surface utile totale de 1 500 m² .

Le concept formel est basé sur une double symbolique :

–              Le socle minéral, solide et stable, sans lequel on ne peut bâtir un projet viable et structuré. C’est la strate fondatrice d’une construction, d’une entreprise… d’un avenir !

–              La boite suspendue, décalée et naturelle, qui renvoie à la cabane dans les arbres. C’est le projet enfantin, mais pas infantile, qui se concrétise et démontre ainsi qu’il n’y a pas de projet d’entreprise sans imagination, sans audace… sans une part de rêve !

Créer son entreprise résulte clairement de cette synthèse… Un projet créatif sur des bases solides.

Le challenge de ce programme est de résoudre ce qui peut être perçu, à tort, comme un paradoxe : faire une unique pépinière avec deux éléments programmatiques si distincts (Bureaux/Ateliers). Leurs fonctionnalités divergent, leurs caractéristiques et leurs contraintes aussi (nuisances sonores, problèmes vibratiles, flux différenciés, etc…). Pourtant, il convient de transcender ce paradoxe apparent pour ne faire qu’un. Un projet unique, aux fonctions lisibles et efficientes, sans qu’aucun des deux ne soit délaissé. Le double jeu entre le grand socle longiligne et la boite décalé, qui vient capter le sud, accentue le contraste entre une «base» qui respecte la géométrie du site et un «objet» qui suit la course du soleil.

 

Description technique du projet

Pas de bâtiment passif sans réflexions et débats pointus sur la bio-conception. Nous avons retenu les idées les plus simples et les plus éprouvées, délaissant les prototypes et tentatives audacieuses et souvent coûteuses. Bref, le bon sens.

Nous avons travaillé avec des partenaires normands dans l’acte de concevoir et de construire ; un volume compact en R+2 qui minimise les surfaces déperditives ; un atrium central, non ouvert au sud pour éviter l’effet de serre, permet une surventilation estivale ; un minimum de locaux et d’ouvertures au nord qui favorise ainsi le bilan thermique ; un choix qualitatif des vitrages qui garantit un bon confort d’été sans nécessité de brise-soleils à entretenir ; un éclairage naturel de tous les espaces communs distributifs qui valorise l’économie électrique ; un choix éprouvé et fiable du système de chauffage et de ventilation double flux, qui argumente et quantifie le passif ; un projet paysager efficace et respectueux qui respecte la gestion des eaux, sans imposer un entretien dantesque ; un parc de stationnement simple et fonctionnel, qui se morcelle sur la parcelle et garantit de par son traitement une pérennité optimum, sans conception ou traitement exotique et peu durable. Car, en effet, la première qualité d’un projet en développement durable… est qu’il dure ! »

Texte architectes BUREAU 112

Programme

39 Bureaux, 11 ateliers

pépinière d’entreprises

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2014
Surface(s)
1980 m²
Coûts
3 712 000 € HT
Crédit photos
Bureau 112
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022