Mention Architecture du PDAHSA 2017

Le contexte était très contraignant du point de vue patrimonial et urbanistique. La requalification du site de l’ancienne église Saint-Laurent juxtapose différentes problématiques : établissement recevant du public, site classé, équipement public, fortes visées symboliques, intervention au sein de l’ensemble urbain des Greniers Saint-Jean. Le bâti initial date du XIIe siècle et les ateliers de désinfection de 1934. Le programme donné regroupait les locaux cultuels et culturels des associations israélites de Maine-et-Loire et totalisait une surface supérieure à la surface de plancher existante. Pour autant, le projet ne devait pas créer d’emprise au sol supplémentaire.
Un premier travail a consisté à dégager les parties anciennes de l’amoncellement de végétation, les mettre hors d’eau et les conforter. Le parti assume le télescopage d’édifices du XIIe et de 1934 et insère une intervention contemporaine sous la forme de deux cubes inox et bambou. Les bâtiments reposent sur six micropieux traversant la couche archéologique sans prendre appui sur l’édifice du XIIe. La couleur rouille des menuiseries et de la charpente métallique joue avec les mœllons de schiste parfois oxydés. La structure de la tribune est détachée des murs du croisillon nord, ainsi baignée de lumière naturelle. Ce qui subsiste de l’ancien lieu de culte (chapelle Nord) est rendu à cet usage. Une mezzanine est créée dans l’emprise de l’ancien hangar. Les anciens ateliers sont utilisés comme salles d’accueil, d’enseignement et de convivialité. Les vestiges de la nef forment un jardin clos où la trame de l’usage ancien est encore lisible.

Programme

Requalification du site de l’ancienne église Saint-Laurent.

Concepteur(s)
Maître(s) d'ouvrage(s)
Année de réalisation
2013
Surface(s)
453 m²
Coûts
823 200 € HT (+ 78 250 € HT d'aménagement)
Crédit photos
François TERRIEN
Contact
François TERRIEN
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022