Projet sélectionné au Prix départemental d’architecture d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique 2012 du CAUE 44.

Le projet s’inscrit en limite d’un îlot de barres et de tours, dont la requalification globale a notamment conduit à la redéfinition des espaces publics, dans le cadre d’une convention ANRU (l’Agence nationale de rénovation urbaine soutient des projets de rénovation de quartiers).

En limite de ce quartier et d’un ensemble pavillonnaire, la création de 15 logements individuels groupés, en accession sociale, a permis de réaliser une « couture » architecturale entre deux typologies d’habitat différentes, et de créer une nouvelle voie piétonne, venelle végétalisée entre une barre existante de logements collectifs et les nouvelles maisons.

La densification du quartier s’exprime dans le nouveau front bâti côté rue. Si les maisons sont implantées en fond de parcelles, côté venelle, leurs jardins privatifs possèdent une façade construite, sous la forme de garages bardés de bois alignés sur la rue, et de clôtures et pergolas où les végétaux grimpants dessineront vite des limites claires. L’intimité des espaces sera alors forte, comme l’analogie formelle et végétale avec les pavillons de la rue et leurs jardins.

Côté venelle, les ruptures d’alignements des nouvelles façades n’altèrent en rien le caractère urbain de l’ensemble, dont les gabarits ont été étudiés pour ne pas obérer l’ensoleillement de l’immeuble existant.

La blancheur des parois et la simplicité de l’écriture architecturale participent à cette recherche d’harmonisation globale. (texte : Christophe BOUCHER, CAUE 44)

http://www.jacquesbouchetonarchitecte.fr/

Programme

Construction de 15 logements individuels groupés

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

1075 m2 (surfaces utiles)

Coûts

1 683 051 € (TTC)

Crédit photos

Patrick MIARA

Date de mise à jour

14/02/2013