La station d’épuration se situe sur une ancienne parcelle de pré, à l’écart du bourg, mais relativement proche de certaines habitations (une centaine de mètres). Un chemin longé d’un ruisseau permet d’accéder à ce point bas de la commune.
La station est équipée de lits filtrants plantés de roseaux. Le dimensionnement de l’ouvrage intègre le raccordement des différents secteurs, ainsi que l’évolution prévisible de la population, en cohérence avec les projets de la commune, soit une capacité totale de 500 éq. habitants. La totalité de la parcelle allouée à la station est de 12 500 m² . Le site de traitement est clos, conformément à la réglementation. Il est entouré de haies bocagères d’essences locales, conservées pour accompagner l’installation dans le bocage environnant.
Fonctionnement de la station:
Le processus général d’épuration combine la filtration mécanique et le pouvoir épurateur des organismes vivants à proximité des racines des plantes. Les différentes étapes d’épuration sont les suivantes :
– un prétraitement des eaux est assuré par un dégrillage en aval de l’alimentation des lits
– le premier étage est composé de trois bassins sur 675 m²
– le second étage est composé de deux bassins sur 350 m² . Il a pour rôle la finition du traitement de l’eau et notamment la transformation de l’azote
Un poste de relèvement avec dispositif de trop-plein existe en aval du bourg, pour parer d’éventuels déversements accidentels dans le réseau d’eaux usées, et constitue une protection temporaire de l’ouvrage
Entretien:
L’avantage du traitement des eaux et des boues grâce aux filtres plantés de roseaux est la fiabilité du procédé dans le temps, avec un entretien régulier et limité, adapté aux communes en milieu rural.

Programme

Une station d’épuration 500 équivalents habitants

Raccordement des différents secteurs en quatre tranches

Année de réalisation
2007
Surface(s)
12 500 m² dont 900 m² de bassin filtrants
Coûts
510 000 € HT (1ère tranche)
Crédit photos
CAUE 71