En 1968, la compagnie Total passe commande à Jean Prouvé d’un modèle de station-service. S’implantant de manière importante sur le territoire français, elle souhaite pouvoir industrialiser la réalisation de ces petits édifices. Le constructeur propose deux systèmes dont une “tour” élaborée en collaboration avec l’architecte Serge Binotto et la firme Saint-Gobain qui participe à l’étude de la structure.
Le rez-de-chaussée accueille la boutique et les annexes. L’étage doit constituer le logement du gérant. Se développant autour d’un pilier traversant, le plan centré décagonal permet une vue large sur l’aire de services. Cette ouverture sur le site est optimisée par l’importance du vitrage au rez-de-chaussée et par les baies de l’étage. Si une centaine de stations de ce type a été réalisée en France, rares sont celles qui subsistent (elles ont pu être détruites ou démontées) et qui, de plus, sont encore en activité. Dans l’Oise, celle de Villers-Saint-Paul, comme celle de Rantigny, accueillent toujours les services Total et présentent peu de modifications apparentes. Un modèle identique est actuellement visible du 5 juin au 16 aout sur l’estuaire de Nantes à Saint Nazaire. Transformée en lieu d’information pour la manifestation, elle permet ” de vivre et partager un moment de l’histoire du design”. Le maître d’ouvrage (designer et amateur d’architecture) a conçut la réhabilitation en collaboration avec Métalobil (Nantes) pour l’agencement intérieur.
Info visites : Cette station a été démontée en 2007.

Programme

Intérêt du projet : Modèle de station-service industrialisé.

Ouverture de la construction sur l’aire de services.

Rareté de son état de conservation.

Concepteur(s)
Maître(s) d'ouvrage(s)
Année de réalisation
1970
Coûts
Non communiqué
Crédit photos
CAUE60
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022