Super U Nantes Saint-Jacques - Nantes

75 boulevard Joliot Curie, 44200 Nantes

Projet présenté lors de la Semaine de l’Architecture 2013 du CAUE 44.

PROJET ET SITE
Le magasin est situé entre 2 voies au caractère différent :
D’un côté, le boulevard Joliot-Curie est un boulevard urbain, bordé de constructions à échelles variées : immeubles de logements, maisons de ville, hangars commerciaux et petits équipements collectifs (poste, mairie annexe, cimetière).

De l’autre, le boulevard Emile Gabory est une ancienne entrée de ville (2 x 2 voies) réaménagée en large boulevard urbain (2 x 1 voie) avec en partie centrale deux voies réservées au transport en commun (ligne du busway). Les espaces verts sur les abords sont en cours de réappropriation par la ville avec la construction de bureaux, de logements et d’équipements publics.

Entre ces 2 boulevards, il existe une différence de niveau importante, de l’ordre de 2,30 m.

Avant les travaux, le bâtiment apparaissait isolé au milieu de son parking, sans rapport avec les alignements et la géométrie de l’îlot. N’ayant aucune relation avec le boulevard Emile Gabory si ce n’est que signalétique, le bâtiment était retourné vers l’autre boulevard et la rue des Herses, une impasse. La différence de niveau était traitée par un simple talus enherbé au bout du parking.

Isolé, le bâtiment était aussi replié sur lui même, opaque, ne dévoilant rien de son activité commerciale. Le traitement de ses façades en bardage métallique nervuré blanc amplifiait cet effet d’isolement.

Le magasin existant n’était donc plus en concordance avec son nouvel environnement. Son extension a été l’occasion d’écrire un bâtiment plus urbain.

PARTI URBAIN ET ARCHITECTURAL
Une grande partie du bâtiment existant a été conservée. L’extension s’est faite autour de celle-ci pour venir chercher les limites de l’îlot, créant ainsi des façades sur rues. Le projet manifestait aussi l’intention d’ouvrir le magasin sur la ville.

L’ensemble, aujourd’hui, correspond plus à l’image d’un grand magasin de centre-ville qu’à celle d’un supermarché de périphérie urbaine.

La différence de niveau entre les 2 boulevards est mise à profit pour créer un parking sur deux niveaux, accessible depuis le boulevard E. Gabory, et une surface de vente avec mail et boutiques, à niveau avec le bâtiment actuel. Le mail est traversant et l’accès au magasin se fait indifféremment depuis les deux boulevards.

Les liaisons transversales entre les deux boulevards sont renforcées :
Une rue est créée le long du mur du cimetière, et la rue des Herses sera redessinée et réaménagée par la ville. Elle sera prolongée jusqu’au boulevard E. Gabory.
Boulevard Joliot-Curie, la construction à l’alignement permet de retrouver une continuité urbaine.
L’extension du magasin se fait donc en grande partie côté sud-ouest, où le volume de la surface de vente et des laboratoires est prolongé, et côté sud-est, où l’extension vient jusqu’à la rue des Herses avec un mail largement vitré. Depuis ce mail, c’est la surface commerciale qui s’ouvre sur la rue et participe à son animation.
Le bâtiment est également construit à l’alignement de la voie sur le Boulevard E. Gabory comprenant un parking sur deux niveaux. Afin d’atténuer la vision des voitures, les façades sont traitées comme des filtres, avec une alternance de panneaux en béton armé préfabriqués et matricés, et de panneaux de métal déployé.
Un volume de bureaux sur pilotis surplombe le parking le long de ce boulevard.
Une attention particulière a été portée sur les matériaux utilisés.
Le mail est traité comme une promenade totalement vitrée le long de la rue des Herses.
Le socle du magasin, inhérent à la différence de niveaux des boulevards, est traité en béton matricé, matériau que l’on retrouve sur le bandeau qui souligne le mail et certaines élévations du magasin.
Le bardage métallique, utilisé pour habiller les façades créées ou existantes, est un bardage plan, d’aspect mat velouté, de couleur prune. (D’après texte de l’Agence IDEA)

http://www.ideaarchitectes.com/

Programme

Extension et restructuration du magasin SUPER U Saint-Jacques, comprenant : une surface de vente de 2456 m2, une cordonnerie, des bureaux, des laboratoires, un @commerce, un parking et un mail

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

8647 m2 (SHON)

Coûts

6 500 000 € (HT)

Documents

Crédit photos

Patrick MIARA

Date de mise à jour

05/05/2017