Tramway de Besançon - Besançon

Besançon, 25000 Besançon

La réalisation des aménagements du tramway comprend la mise en place d’une ligne reliant les Hauts du Chazal à l’ouest, en passant par le secteur sauvegardé de la boucle du Doubs (centre ville classé) et la gare Viotte, jusqu’à Chalezeule au Nord-Est.

Le projet s’articule autour d’échelles hiérarchisées : le grand paysage, la séquence et le lieu. L’analyse des paysages et tissus traversés par la ligne définit trois secteurs dont les caractéristiques en termes de paysage et de développement économique, commercial et urbain sont différents.

Au-delà de la restructuration du réseau de déplacements, l’infrastructure du tramway cherche à rassembler, à structurer l’espace, à renouer des séquences dissociées ou divisées dans le temps. Le tracé s’adapte à l’environnement, entre en cohérence avec les usages et les éléments du paysage : alignements, perspectives ou continuités visuelles, mais aussi ambiances diurnes ou nocturnes faites de matières, de rythmes et de luminosité.

Deux principaux ouvrages d’arts sont créés.
. Le pont Battant : un ouvrage métallique vient remplacer l’ancien pont, et l’encorbellement au-dessus du Doubs, quai Viel-Picard.
. L’ancien kiosque de Chamars est également remplacé, et du mobilier spécifique est crée pour le quai.

Le tramway est support d’une stratégie végétale : la plateforme végétale et son cortège arboré, irrigue la ville jusqu’en son cœur. Ce corridor écologique urbain permet une gestion alternative et durable, avec un entretien limité et la suppression de l’arrosage automatique.

Distinctions :
Regards sur l’architecture et l’aménagement en Franche-Comté 2015 :
Coup de cœur du jury, catégorie Aménagement urbain ou rural
Ressources :
♦ Notice dans la publication du Palmarès régional 2015, p.78 :
Regards sur l’architecture et l’aménagement en Franche-Comté 2015

(Source : CAUE à partir du texte fourni par l’agence)

Programme

La réalisation des aménagements du tramway du Grand Besançon comprend la mise en place d’une ligne de 14,5 km, reliant les Hauts-du-Chazal, à l’Ouest, en passant par le secteur sauvegardé de la boucle du Doubs (centre ville classé) et la gare Viotte, jusqu’à Chalezeule, au Nord-Est. Le projet prévoit la création de 31 stations, 4 parcs-relais et 1 centre de maintenance.
Deux principaux ouvrages d’art sont créés. Le pont Battant : un ouvrage d’art métallique vient remplacer l’ancien pont, et l’encorbellement au-dessus du Doubs, quai Veil-Picard. Il est prévu le remplacement du kiosque de Chamars et des mobiliers spécifiques du quai Veil-Picard.

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Coûts

246 000 000 € (TTC)

Documents

Crédit photos

Reichen et Robert architectes / Atelier villes et paysages

Date de mise à jour

22/03/2021